11 points à considérer avant d’arrêter la pilule

PHOTO ASHLEY ARMITAGE; PRODUCTION LORENNA GOMEZ-SANCHEZ; PRODUCTION MEGAN MADDEN; MISE EN SCENE SEBASTIAN ROSEMARIE.
La première fois que j'ai arrêté de prendre la pilule, c'était après avoir rompu avec mon copain de longue date avec qui je vivais à l'époque. Je me suis dit que rien ne changerait, si ce n'est que je n'aurais plus le stress de devoir aller à la pharmacie tous les mois. Puis, mes règles sont arrivées.
La principale chose dont je me souviens maintenant, c'est la quantité de sang. On parle de Carrie au bal du lycée. Des quantités de sang qui déferlent sans s’arrêter. Enfin, vous voyez le tableau. Je pensais sérieusement que j'étais en train de faire une hémorragie et j'ai eu très, très peur.
Ce n'était pas le cas, et le saignement a diminué au fil du temps. Mais il s'avère que ce n'est pas chose rare après l’arrêt de la pilule, selon Mary Jane Minkin, professeure clinique d'obstétrique et de gynécologie à l'école de médecine de l'université de Yale. Et un flux (très) abondant n'est pas la seule chose qui peut se produire.
Continuez votre lecture pour tout savoir des conséquences inattendues de l'arrêt de la pilule.

More from Body