Infection urinaire : ces gestes qui favorisent la guérison

Photographed by Ashley Armitage.
Vous avez donc une infection urinaire. Vous n'êtes pas seul·e. Les infections urinaires représentent près de 25 % de toutes les infections bactériennes chez les femmes, et 50 à 60 % d'entre elles auront au moins une infection urinaire au cours de leur vie. (Les personnes dotées d'un pénis peuvent également développer des infections urinaires, mais les personnes dotées d'un vagin en sont plus fréquemment atteintes car nos urètres sont plus courts, ce qui signifie que les bactéries peuvent se déplacer plus facilement vers la vessie).
Bien qu'elles soient courantes et généralement sans gravité, les infections urinaires nécessitent un traitement antibiotique sur ordonnance, alors rendez-vous chez votre médecin pour obtenir un diagnostic et des médicaments. Si vous ne traitez pas votre infection urinaire, elle peut se propager à vos reins et causer de graves séquelles. Cependant, en plus de prendre vos médicaments, il y a certaines choses que vous pouvez faire à la maison pour aider à soulager les symptômes et accélérer la guérison.
Publicité
"La plupart des symptômes disparaissent dans les 24 à 48 heures suivant le début de la prise d'antibiotiques, mais quiconque a déjà eu une infection urinaire sait que les 24 premières heures peuvent être les pires", explique à Refinery29 Jenna Ryan, PDG et cofondatrice d'Uqora. Voici comment les surmonter.

Prenez un analgésique

En plus de prendre vos médicaments, vous pouvez prendre un analgésique en vente libre comme du paracétamol ou de l'ibuprofène. Vous pouvez également prendre un phénazopyridine - un analgésique qui cible les voies urinaires. "Si vous en avez déjà pris, vous savez que votre urine peut prendre une couleur orange soda, il est donc utile de le savoir pour pouvoir s'y attendre et ne pas être complètement paniqué lorsque cela se produit", avertit Ryan.

Buvez beaucoup d'eau

Bien qu'une infection urinaire fasse mal au moment de faire pipi, le fait de boire beaucoup d'eau et d’uriner fréquemment rendra les mictions moins douloureuses et contribuera à accélérer votre rétablissement. "Efforcez-vous de rester bien hydraté", conseille Ryan. "Cela permet de continuer à nettoyer les voies urinaires".

Évitez les aliments et les boissons qui pourraient irriter votre vessie

La caféine, l'alcool, les agrumes, les aliments épicés et les édulcorants artificiels peuvent irriter votre vessie durant la période de convalescence. Laissez tomber votre café du matin pendant un jour ou deux - même si vous êtes un peu fatigué·e le matin, votre urètre vous en remerciera.

Éviter le sexe

Ménagez votre urètre et évitez les rapports sexuels pendant que vous vous remettez de votre infection urinaire. Si vous êtes sujet·te aux infections urinaires, cela pourrait aggraver votre infection. Et même si ce n'est pas votre cas, les rapports sexuels seront probablement douloureux. "Il est préférable d'attendre le traitement complet de l'infection urinaire, la fin du traitement antibiotique et l'absence de tout autre symptôme" avant de retrouver une activité sexuelle, a déclaré à Refinery29 le docteur Doreen Chung, spécialiste en urologie féminine au NewYork-Presbyterian/Columbia University Medical Center.
Publicité

Essayez le jus de cranberry... si vous voulez

Le jus de cranberry est un remède maison souvent suggéré en cas d'infection urinaire, mais ce n'est pas un remède miracle. Les canneberges contiennent des proanthocyanidines de type A (PAC) et du D-Mannose, un sucre simple, qui peuvent tous deux contribuer à la guérison des infections urinaires, bien que les recherches ne soient pas concluantes. Un examen des essais sur les canneberges a révélé que le jus de cranberry pourrait aider à prévenir les infections urinaires chez les personnes qui ont des infections urinaires récurrentes, mais pas chez les autres. Les capsules de canneberge contiennent une concentration plus élevée de ces ingrédients que le jus de canneberge, et certaines études ont indiqué qu'elles pourraient être plus utiles que le jus.
"Je pense que c'est l'un de ces sujets pour lesquels vous pouvez choisir une étude qui corrobore votre point de vue dans un sens ou dans l'autre. Il y a tellement de recherches contradictoires", explique Ryan. Boire du jus de cranberry ou prendre un supplément de canneberge ne fera pas de mal, à vous de voir si cela vaut la peine d'essayer - en complément de la prise d'antibiotiques.

Allez jusqu'au bout du traitement antibiotique

Même si vous vous sentez mieux avant d'avoir fini de prendre vos antibiotiques, vous devez terminer le traitement pour vous assurer que la bactérie de l'infection urinaire a disparu. "Si vous ne le faites pas, certaines bactéries peuvent subsister, ce qui peut entraîner des infections récurrentes et rendre plus difficile l'utilisation des mêmes antibiotiques pour traiter de futures infections urinaires", explique Ryan.
Publicité

Consultez votre médecin si les symptômes persistent

Si les symptômes de l'infection urinaire persistent après 48 heures, consultez votre médecin. Ryan souligne que certaines souches deviennent résistantes aux antibiotiques et que vous devrez peut-être essayer un autre type d'antibiotique. Lorsque vous consultez pour votre premier diagnostic d'infection urinaire, assurez-vous que votre médecin prélève un échantillon d'urine (ce qu'il devrait faire de toute façon) afin qu'il puisse déterminer la souche bactérienne à l'origine de votre infection.

Pensez à la prévention

Une fois que vous vous êtes rétabli·e, misez sur la prévention pour éviter les infections urinaires futures. Ryan suggère de prendre des probiotiques pour restaurer votre microbiome vaginal, car si les antibiotiques tuent les bactéries de l'infection urinaire, ils tuent aussi les bonnes bactéries qui aident à prévenir les mycoses et la vaginose bactérienne. Si vous avez des infections urinaires récurrentes, votre médecin peut vous suggérer de prendre régulièrement un antibiotique à faible dose ou d'utiliser un produit de prévention des infections urinaires. Même s'il s'agit de votre première infection urinaire, il est toujours bon de prendre des mesures préventives comme s'essuyer correctement, uriner après les rapports sexuels et boire beaucoup d’eau.

More from Body