Pourquoi mes cheveux sont-ils gras & comment y remédier ?

Illustrated by Olivia Santner

Question de la lectrice : Comme beaucoup d’ados, j’ai été victime de mes hormones. Je rêvais du jour où je deviendrai adulte et je serai (enfin) débarrassée de mes problèmes de peau... et de mes cheveux gras. Malheureusement, la femme de 34 ans que je suis — qui souffre d’endométriose et du syndrome des ovaires polykystiques — continue d’être victime d’hormones instables. Résultat ? Je dois me laver les cheveux TOUS LES JOURS sans exception. Impossible de sauter un shampoing : dès le deuxième jour mes cheveux sont visiblement gras et disons que le shampoing sec est d’une nécessité absolue. À partir du troisième jour, c’est peine perdue. Je me retrouve avec des cheveux filasses très visiblement gras. Je désespère de trouver un shampoing clarifiant quotidien qui parviendrait à dompter mes cheveux gras et me permettrait d’espacer un peu plus les shampoing.  Idéalement, ce shampoing serait « éco-friendly » et sans parabens, silicones, sulfates et phalthates. Mais c’est peut-être un peu trop en demander. 

Publicité
Aidez-moi je vous en prie !!
Rachel, 34 ans

Tout d’abord, laissez-moi vous dire que je compatis Mais cela me donne l’occasion d'évoquer l’un de mes cinq sujets favoris : le soin du cuir chevelu ! (Pour référence, les quatre autres sont : la protection solaire, le rétinol, les illumineurs — qui donnent au teint un aspect frais sans briller — et les crèmes corporelles d’un luxe presque indécent). Essentiellement, je ne pense pas que vos cheveux soient la cause du problème. Je pense qu’il s’agit davantage de votre cuir chevelu.

Je sais ce que vous vous dites : cuir chevelu et cheveux, c'est un peu du pareil au même, non ? Alors certes, ces deux entités sont souvent lavées ensemble, mais il est important de se souvenir de leurs natures respectives, à savoir poil et peau. Ces éléments disposent certes d’une synergie relationnelle, mais la racine du problème (j’assume le jeu de mot), c’est votre cuir chevelu et non vos cheveux. Votre cuir chevelu, c’est tout simplement de la peau — la même peau que sur votre visage — donc si vous avez une peau à tendance grasse, il semble logique que le même problème se présente pour vos cheveux.

« Il y a comparativement plus de glandes sébacées sur le cuir chevelu que sur le visage », explique Zoë Passam, trichologue à la clinique Philip Kingsley, et cela en raison des innombrables follicules pileux eux-mêmes. « La production de sébum est principalement sous le contrôle des androgènes (hormones mâles). Lorsque le niveau d’androgènes est élevé, la production de sébum a tendance à augmenter. L'augmentation de la production d'androgènes à la puberté est ce qui vous donne les cheveux gras typiques de l'adolescence. Cela s'estompe généralement à mesure que les hormones se régulent, mais pour les personnes qui sont plus sensibles aux androgènes, il est possible que la tendance grasse persiste, » ajoute-t-elle. C’est là que votre syndrome des ovaires polykystiques intervient — mais vous n’aviez probablement besoin que je vous le précise.

Publicité

Alors, que faire ? Je pense que vous êtes une candidate de choix pour une lotion pour le cuir chevelu. Utilisé après le lavage, un produit aux propriétés légèrement astringentes peut aider à contrôler la production d'huile et à garder vos cheveux propres plus longtemps — l'hamamélis suggéré par Passam est un très bon ingrédient, et Philip Kingsley Scalp Toner est parfait pour commencer, avec ledit hamamélis et menthol pour rafraîchir et apaiser. Vous pouvez également essayer d'ajouter à votre routine cheveux un nettoyage en profondeur hebdomadaire du cuir chevelu avec la mousse Bumble & Bumble Scalp Detox, une mousse qui utilise la technologie micellaire pour enlever les débris et qui a un effet rafraîchissant très agréable sur le cuir chevelu.

Malheureusement, vous ne ferez probablement jamais partie de ces personnes qui peuvent garder leur brushing impeccable pendant quatre jours, mais ce n’est pas une mauvaise chose, car vos shampoings réguliers vous sont utiles. « Des études montrent que la fréquence à laquelle le sébum est retiré n’a aucune incidence sur la quantité de sébum produit, donc le fait de faire des shampoings plus régulièrement ne fait pas regraisser vos cheveux plus rapidement. Il est également important de s’assurer que les cheveux soient bien mouillés avant l’application du shampoing afin que celui-ci soit plus efficace, » nous explique Passam. S’il y a des jours où vous ne pouvez pas le supporter (et je peux bien le comprendre), le shampoing sec Klorane à l’ortie est une excellente alternative, qui permet d’absorber le sébum sans aucun talc. 

Publicité

Pour ce qui est du shampoing, je trouve que le shampoing transparent est ce qu’il vous correspond le mieux et je recommanderais d’éviter les formules trop hydratantes, et j’aime beaucoup pour ma part la gamme de Kérastase Micellar. Vous mentionnez dans la version longue de votre lettre que vous préféreriez éviter les « produits chimiques », et c’est votre choix, mais si l’on considère que les cheveux sont fait de kératine, je me soucie beaucoup moins de l'utilisation des silicones sur mes cheveux que sur ma peau. C’est juste mon point de vue !

Illustrated by Olivia Santner

Ìl est également important de prendre le shampoing au sérieux, de faire un soin du cuir chevelu et réserver le soin revitalisant pour les longueurs et les pointes. Une fois le sébum sous contrôle grâce au shampooing et au tonifiant, il vous sera plus facile d'obtenir un volume sans alourdir vos longueurs.

Bonne chance à vous !
Daniela 
Publicité

More from Beauty