Se tirer les cartes pour en apprendre sur sa vie amoureuse

Il existe de multiples façons de lire les tarots — la pratique qui consiste à tirer les cartes dans le but de vous guider dans la vie. Les cartes peuvent vous apporter des indications sur votre carrière, l’année à venir, et même sur votre vie amoureuse. Nous avons discuté avec deux liseuses de cartes tarot pour en apprendre davantage sur ce que cet art divinatoire nous dit de notre vie amoureuse. Gardez à l’esprit qu’il existe de nombreuses traditions de tarot, il est donc normal que l’approche diffère d’une liseuse à l’autre.
Publicité
Tess Giberson, aussi connu·e sou le nom de the City Witch, applique une philosophie très similaire. « Je trouve qu’il est bien plus pertinent d’utiliser le tarot comme outil d’introspection, » explique-t-iel. Les questions qu’iel suggère pour une lecture de tarot réussie sont : quel est mon rôle dans cette relation ? Dans quelle mesure suis-je présent·e pour l’autre personne ? Comment puis-je être plus ouvert·e à recevoir de l’amour ? Que puis-je faire pour apprendre à instaurer des limites dans une relation ? Ou tout simplement, sur quel aspect dois-je me concentrer dans une relation ?
Giberson nous dit également qu’iel ne tire jamais les cartes pour une personne qui ne serait pas présente. « C’est une chose si deux personnes, ou un couple polyamoureux viennent me voir pour une lecture, mais d’un point de vue éthique, je ne tirerai jamais les cartes pour une personne qui ne se trouve pas dans la pièce, » explique-t-iel. « Je trouve qu’il s’agit d’une réelle violation de l’autonomie et du consentement. » Plutôt que de demander, Est-ce que ma·mon partenaire a prévu de rompre avec moi ? Demandez plutôt, Comment puis-je aborder de manière proactive les défis de notre relation avec ma·mon partenaire ?
Les personnes qui lisent les tarots professionnellement peuvent tirer plusieurs cartes dans un ordre spécifique. Vous pouvez tout à fait vous faire tirer les cartes par un professionnel, mais vous pouvez tout aussi bien le faire vous-même chez vous — même si vous débutez. « On entend parfois dire qu’on ne devrait jamais tirer ses propres cartes, mais je ne crois pas que ce soit fondé, » explique Lemay. « La seule chose à laquelle il faut faire attention selon moi est de ne pas tomber dans le piège de ne voir que ce que l’on a envie de voir, ou de se dire, je ne crois pas que cette carte s’applique à moi, je vais en tirer une autre à la place. »
Publicité
Giberson suggère de commencer la séance en fixant l’intention. Iel conseille de visualiser un flot d’énergie et de s’imaginer comme enraciné.e, puis, de faire une invocation des gardiens, guides, ancêtres et esprits — iel ajoute cependant que définir l’intention peut consister en quelque chose de simple comme éteindre son téléphone, ouvrir une fenêtre ou prendre quelques inspirations. « Il s’agit simplement d’une chose vous permettant de vous sentir présent·e et centré·e.
Ensuite, il faut poser vos questions et tirer vos cartes — encore une fois, il existe de nombreuses méthodes pour ce faire, mais l’une des méthodes recommandées par Giberson consiste à étaler les cartes sur une table et à choisir celles avec lesquelles vous ressentez une connexion. Iel ressent une vibration dans la main, mais pour d’autres, il s’agit davantage d’un instinct. Pour les débutant·e·s, Giberson recommande de tirer trois cartes et de réfléchir à leurs significations.
« Certains aspects à envisager sont : comment les cartes se reflètent les unes sur les autres, et l’élément qui revient le plus souvent, » explique Giberson. Iel ajoute qu’il est également possible d’examiner la numérologie des cartes (par exemple, si vous tirez quatre cartes et que trois de ces cartes sont des six, je songerais à regarder quelle signification a ce chiffre »), les symboles récurrents, la signification que revêt généralement cette carte, la couleur prédominante, le lien avec la théorie des couleurs ou chakras et la façon dont les personnages représentés sur les cartes interagissent dans le jeu. N’hésitez pas à consulter un support de référence, ou même Google, pour vous aider à déchiffrer les significations potentielles. Si tout ceci vous semble trop compliqué, vous pouvez également commencer avec une seule carte — et garder à l’esprit que, « comme chaque personne lisant les cartes tarot est différente, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de lire les tarots.»

More from Spirit