Comment développer son réseau professionnel en confinement

Illustration de Vero Romero.
Pour beaucoup, le networking est l'une de ces choses qu'on peut décider de faire ou ne pas faire. Nouer et établir des relations professionnelles, aller à la rencontre de personnes qui vous inspirent dans les secteurs où vous voulez travailler, faire le premier pas... Tout ça est très intimidant ! Et ça, c'est dans le meilleur des cas. Dans un monde où le travail doit "désormais s'effectuer systématiquement à distance dès que possible" et où toutes les possibilités de réseautage habituelles nous ont été arrachées, on peut avoir l'impression que commencer ou faire progresser sa carrière est non seulement difficile, mais tout simplement impossible. Mais rassurez-vous ! Bien que le monde dans lequel nous vivons actuellement soit terriblement différent, ça ne veut pas dire que créer ou développer un réseau pour faire progresser votre carrière est mission impossible. Nous nous sommes entretenus avec deux des plus brillantes réseauteuses du Royaume-Uni sur le pourquoi et le comment du networking dans un monde confiné : Mariam Jimoh, fondatrice et directrice générale de WCAN, un réseau consacré au développement professionnel des femmes noires, et Sedge Beswick, fondatrice et directrice générale de l'agence de marketing mondial Seen Connects.
Publicité

Pourquoi devrait-on attacher de l'importance au networking ?

La première question (et peut-être la plus importante) est de savoir pourquoi le networking devrait être une priorité à l'heure actuelle. Mariam indique à R29 que c'est une compétence qui enrichit chaque composante de notre vie. "Cela vous rend plus confiant, vous aide à maintenir le contact avec votre industrie et votre secteur, vous donne un aperçu de toutes les perspectives possibles et vous aide à rencontrer des personnes qui peuvent jouer un rôle essentiel dans votre développement personnel et professionnel".
C'est particulièrement important pour les minorités, dit-elle, "en raison de préjugés inconscients que nous avons tous - la constitution d'un réseau est un moyen efficace de niveler le terrain inégal sur lequel nous commençons peut-être, et d'accéder à des opportunités qui n'ont peut-être pas été clairement définies pour nous. Parfois, nous pensons que nous devons nous contenter de travailler dur, mais la vie et les opportunités ne se limitent pas à ça, et le fait de se constituer un réseau, avec des personnes à différents niveaux de la hierarchie et de différents profils, peut faire ou défaire nos carrières".
Cela peut également servir de filet de sécurité, ajoute Sedge. "On ne sait jamais vers quoi on va se diriger, ni de quels conseils et de quelle aide on pourrait avoir besoin en cours de route. Il est inestimable de traiter les gens comme on veut être traité, en leur consacrant du temps, quel que soit leur statut, professionnel ou autre".

Quels sont les outils indispensables à ma disposition ?

Publicité
En l'absence de possibilités de réseautage en présentiel, les outils en ligne sont plus importants que jamais. Mariam et Sedge soulignent toutes deux que Zoom et LinkedIn sont des outils de base essentiels.
"LinkedIn est un outil indispensable, car il permet de cibler des personnes qui sont également dans une optique de travail, de carrière, qui auront envie de s'investir dans des projets", explique Sedge. "Des personnes qui étaient auparavant complètement inaccessibles, qui ont parcouru le pays de long en large, qui ont couru de réunion en réunion, qui ont soudainement du temps, qui cherchent d'autres personnes avec lesquelles se connecter, mais qui comprennent et apprécient aussi à quel point le marché est instable et qui sont plus ouverts à offrir leur soutien et leurs conseils".
Bien que cette situation soit inhérente au secteur, Sedge estime qu'Instagram peut également s'avérer très utile, que ce soit pour suivre des clients, des influenceurs ou des prospects. "Cela vous permet de mieux comprendre leur monde et vous pouvez avoir une conversation en dehors de votre activité professionnelle de tous les jours".
Pour Mariam, la création d'un "profil personnel solide" sur LinkedIn et sur Twitter est d'une importance capitale. "Essayez de développer quelque chose d'intéressant à regarder ou à explorer, qui donne envie de vous connaître. Je trouve formidable d'utiliser LinkedIn pour me tenir au courant de ce qui se passe dans mon secteur d'activité, mais aussi Twitter pour poursuivre la conversation de manière détendue, mais instructive. Rejoindre des groupes LinkedIn ou former des listes Twitter est un excellent moyen de gérer ça".
Publicité
Plus essentiel encore, elle met l'accent sur l'importance d'une excellente qualité vidéo et d'une bonne connexion Internet. "Assurez-vous que la vôtre est aussi bonne que possible pour éviter de perdre du temps !"

Comment puis-je créer des liens avec mes collègues sans les avoir rencontré·e·s ?

Collaborer avec des personnes sans les avoir rencontrés n'est pas nécessairement un problème inhérent à 2020, mais c'est certainement devenu plus courant. La question qui se pose est donc la suivante : comment contourner cet obstacle ?
Il suffit de prendre son courage à deux mains et de sauter sur les occasions qui se présentent à vous. "Si vous avez le poste et qu'il y a une raison de discuter, envoyez un e-mail et proposez un café (virtuel)", explique Sedge. "Vous avez la meilleure excuse possible : vous venez de commencer. Parfait ! Pour éviter de perdre du temps, préparez des questions qui vous aideront à exceller dans vos tâches et faites des recherches sur votre interlocuteur et sur le poste/département dans lequel il travaille". Il est également utile d'avoir quelque chose à leur offrir - une sorte de coup de pouce sur un projet ou une deuxième paire d'yeux sur une copie.
Mariam ajoute qu'il est toujours bénéfique d'observer et d'apprendre comment votre nouvelle équipe travaille et communique actuellement : "Comprendre leurs préférences pour les différents types de tâches, s'ils préfèrent un appel rapide à un e-mail rapide ou s'ils souhaitent vraiment faire un appel en visio même à 8h30 du matin. Comprendre les préférences de chacun en matière de communication permet à tout le monde de mieux faire connaissance". Mais vous devez aussi vous affirmer - ne laissez pas votre manque de présence physique vous faire disparaître. "Rappelez aux gens qui vous êtes, ce que vous faites et essayez d'être le plus présent possible. Essayez aussi de trouver des personnes avec lesquelles faire rebondir vos idées ou poser des questions, ce qui est la base d'une bonne relation entre collègues de travail".
Publicité

Et si je suis en début de carrière ?

Dire qu'il est difficile d'entrer sur le marché du travail est un euphémisme. Mais il existe des moyens pour vous rendre la tâche moins pénible.
"Il est essentiel de faire tout son possible pour se forger une image de marque et une présence en ligne, car il est impossible de le faire en personne", explique Mariam. Cela peut se faire par le biais de formats web concrets, d'e-mails, d'appels, etc. Tous ces moyens vont se conjuguer pour vous rendre plus difficile à oublier. "Mon astuce est de toujours proposer des informations qui peuvent être intéressantes pour la personne que je contacte. Que j'aie une requête ou non, j'enverrai systématiquement un e-mail ou un message rapide avec "un petit quelque chose d'intéressant qui pourrait vous plaire" - cela peut être un excellent moyen de lancer une conversation et de développer une relation". 
Et s'il est important d'avoir confiance et d'envoyer ces e-mails, vous devez éviter de multiplier les messages et de harceler votre interlocuteur. ajoute Mariam : "Le silence radio peut indiquer une période très chargée pour quelqu'un ou un manque d'intérêt, et ce n'est pas grave. Après tout, c'est une situation à double sens !
Si vous avez un objectif de carrière spécifique auquel vous aspirez, vous devriez trouver le meilleur contact pour cette entreprise ou ce secteur et le suivre sur LinkedIn ou Twitter. Lorsqu'un emploi se présentera, vous serez parmi les premiers informés. Vous ne devez pas non plus vous contenter de suivre, mais aussi être engagé·e, selon Sedge. "Répondez à leurs actualités - ils ont peut-être lancé une nouvelle campagne, demandé un avis sur quelque chose... Ma statistique préférée en matière de marketing est qu'il faut voir 11,4 fois le contenu d'une marque avant de convertir. Il en va de même pour les gens - soyez ce doux télémarketeur de leur monde".
Publicité

Quels sont donc les choses à faire et à ne pas faire dans ce domaine ?

Les points clés à retenir sont l'importance de se montrer aimable, poli·e et "respectueux du temps de chacun - surtout en ces temps de Covid", estime Mariam.
Sedge fait écho à ces propos, en soulignant qu'il est important de toujours vous mettre en avant et de ne pas relâcher vos efforts, sans vous montrer agressif ou manquer de reconnaissance. "Pour moi, l'objectif principal serait de prouver que vous avez fait des recherches. Il n'y a rien de pire qu'un e-mail "copier-coller" générique, alors misez sur la personnalisation et l'honnêteté, et les gens seront plus engagés et susceptibles de répondre. Et remerciez ces personnes pour le temps qu'elles vous ont consacré. Vous irez loin avec un peu de suivi et d'appréciation".

More from Living