Que faire si vous pensez avoir un fantôme à la maison ?

Photographie par Alexandra Gavillet.
La rencontre insolite d'un fantôme dans un hôtel lugubre ou dans un lieu historique peut faire l'objet d'une belle anecdote et peut être une expérience palpitante (voire amusante). Mais si un esprit s'installe de façon plus permanente dans votre vie - ou dans votre maison - les choses peuvent rapidement passer de bizarres à franchement flippantes.
Heureusement, les rituels pour chasser les esprits indésirables ne manquent pas. Mais avant de programmer une séance de spiritisme juste parce que vos escaliers grincent, il y a quelques étapes à suivre, basées sur nos conversations avec des expert·es en occultisme et des recherches en ligne, que nous avons listées ci-dessous. Ces étapes ne vous permettront pas de combattre de véritables démons, mais si vous pensez avoir affaire à quelque chose de plutôt malveillant. (Rappel : certains fantômes peuvent faire d'excellents colocataires.), voici par où commencer.
Publicité
Étape 1 : exclure les sources d'activité non-paranormales.
Aussi convaincu·e que vous soyez, n'oubliez pas que votre problème n'est peut-être pas du tout d'origine surnaturelle. Il existe en effet de nombreuses choses, des parasites aux voisins bruyants, qui peuvent vous amener à penser que vous n'êtes pas seul·e. Il n'y a pas de mal à vérifier si un·e voisin·e s'est mis·e la batterie ou à appeler un·e exterminateur·ice pour vérifier la présence de souris. Bien sûr, ce n'est pas parce que votre problème n'est pas paranormal qu'il n'est pas dangereux. Il y a eu quelques cas où des personnes ont confondu les symptômes d'un empoisonnement au monoxyde de carbone avec les signes d'une apparition de fantômes. Si vous n'avez pas encore de détecteur de monoxyde de carbone dans votre maison, il est temps d'en installer un.
Étape 2 : Purifier la pièce.
De nombreuse·x spécialistes de la spiritualité vous diront que la purification est une partie importante de l'entretien de la maison, fantôme ou pas. C'est un moyen simple de maintenir l'équilibre énergétique de votre maison et, puisque cela peut impliquer un véritable nettoyage, cela permet de garder votre espace libre de tout désordre, ce qui est toujours un plus. Brûler de la sauge est une excellente première étape. Il s'agit essentiellement d'un purifiant spirituel universel qui enverra un message à votre fantôme sans l'offenser. Veillez à purifier toutes les pièces de la maison, en accordant une attention particulière aux coins orientés vers l'extérieur, car on dit que ces coins servent de frontière entre votre maison et l'énergie négative qui l'envahit. Vous pouvez également essayer de saler les entrées et les coins de votre maison. (Cette méthode est un peu plus agressive et fonctionnera si votre esprit résiste au smudging). Certains cristaux, talismans religieux et l'eau bénite sont également des outils de purification utiles à avoir sous la main. Leur seule présence devrait envoyer un message.
Publicité
Étape 3 : Parlez.
Si la purification n'a pas résolu votre problème, vous devrez peut-être adopter une approche plus directe. Il peut s'agir de réciter des prières spécifiques (la prière de la sérénité, par exemple), de réciter un mantra positif, ou simplement de vous faire connaître du fantôme. Annoncez-vous lorsque vous rentrez chez vous et exprimez-vous lorsque vous sentez la présence de votre esprit. Oui, cela vous semblera idiot au début, mais cela peut aider à établir des limites et à montrer au fantôme que vous n'êtes pas une menace. Nous aimons particulièrement l'approche des phénomènes hantés de ce Redditor, qui propose l'invocation suivante :
"Par le pouvoir de tout mon bon karma, de ma connexion directe à la Source, de mon amour et de mes actes altruistes, je demande à l'univers de retirer toutes les entités négatives de cette maison. Vous n'êtes pas les bienvenus ici, alors retournez d'où vous venez."
C'est un excellent rappel pour puiser dans votre force intérieure lorsque vous parlez à une entité indésirable. Si vous n'êtes pas prêt·e pour une invocation aussi intense, dites quelque chose comme "Je sens ta présence, et c'est assez effrayant pour moi. Je ne te veux aucun mal, mais j'aimerais que tu t'arrêtes", ce qui devrait avoir un impact similaire.
Étape 4 : Défendez-vous (si nécessaire).
Si vous en êtes arrivé·e à cette étape, vous avez affaire à un esprit assez puissant. Il existe de nombreux sorts de bannissement plus conflictuels que vous pouvez exécuter, mais nous ne les recommandons que si vous êtes tout à fait sûr du type de fantôme auquel vous êtes confronté·e. Cela dit, ne rien faire n'est pas non plus très utile. Si vous ne vous sentez pas capable d'exécuter vous-même un sort de bannissement, vous pouvez faire appel à un·e médium ou à voyant·e spécialisé·e dans les rituels de bannissement (terme pour désigner la purification des esprits indésirables d'une maison). Il sera en mesure de nettoyer la maison plus en profondeur, d'organiser une séance de spiritisme pour contacter directement le fantôme, et même de l'aider à passer de ce monde au suivant.
Une fois que vous avez réussi à chasser votre fantôme, n'oubliez aucune de ces étapes. Comme nous l'avons déjà dit, il peut être utile de continuer à purifier votre maison régulièrement, ne serait-ce que pour avoir l'esprit tranquille. Et s'il semble que votre esprit ne soit pas prêt de partir, ce n'est pas grave non plus - il y a pire qu'un gentil fantôme.

More from Spirit