Tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir son déodorant

Photo: Melodie Jeng/Getty Images.
Pendant longtemps, la plupart des gens ont jugé leur déodorant sur deux facteurs clés : l'odeur (qu'il s'agisse de lavande ou d'eucalyptus) et sa capacité à éliminer l'humidité des aisselles. Vous preniez un stick en vitesse en pharmacie avec une protection contre la sueur de 48 heures qui cochait les deux cases et c'était tout. Mais maintenant, vous êtes confronté·e à une nouvelle question résultant d'une prise de conscience accrue de ce qui se trouve réellement dans vos produits : ce déodorant est-il sans aluminium ?
Vous avez probablement entendu les allégations liant les sels d'aluminium, les inhibiteurs de la transpiration utilisés dans les antitranspirants traditionnels, à des risques sanitaires alarmants comme le cancer du sein. Si ces affirmations ont été largement contestées par l'American Cancer Society, de nombreuses marques ont depuis formulé des options sans aluminium, qui peuvent masquer l'odeur corporelle mais pas la sueur qui l'accompagne. Tout ce dilemme fait du shopping un véritable casse-tête surtout avec la chaleur de l'été.
Publicité
Pour nous aider, nous avons demandé à quelques dermatologues experts en la matière de faire le point avec nous. Ils nous ont ensuite donné des réponses simples aux questions et préoccupations les plus courantes concernant les déodorants naturels et les antitranspirants.

Pourquoi beaucoup de personnes sont si préoccupées par les antitranspirants classiques ?

Hadley King, dermatologue, explique que l'inquiétude croissante concernant les inhibiteurs de la transpiration comme étant potentiellement dangereux (malgré le manque de preuves concluantes) est le résultat du récent mouvement vers des produits plus écologiques pour l'industrie de la beauté en général. "Il existe actuellement une tendance à la beauté 'naturelle', qui consiste à renoncer aux antitranspirants ou déodorants classiques contenant de l'aluminium pour des options plus respectueuses de l'environnement", explique le Dr King. "Bien qu'il n'existe pas de données montrant que les ingrédients des déodorants ou des antitranspirants provoquent le cancer du sein, certaines préoccupations sanitaires ont été soulevées à propos des ingrédients des déodorants classiques, tels que le propylène glycol, le triclosan, les parabènes et l'aluminium".
Pour ce faire, les adeptes des déodorants naturels ne cherchent pas seulement à éviter l'aluminium. "Le propylène glycol est un additif utilisé pour aider à empêcher des substances, comme la pâte déodorante, de se dessécher, mais si des quantités suffisantes sont absorbées, il a été lié à des lésions hépatiques et rénales", explique le Dr King. "Certaines études ont établi un lien entre le triclosan et un certain nombre de problèmes de santé différents, notamment la perturbation du système endocrinien et un risque accru de cancer. Les parabènes imitent les effets de l'œstrogène dans notre corps, c'est pourquoi des inquiétudes ont été soulevées quant aux effets hormonaux possibles de l'absorption". Elle continue : "Ensuite, bien sûr, l'aluminium a été lié à la fois au cancer du sein et à la maladie d'Alzheimer - et bien qu'il n'y ait pas de données scientifiques concrètes pour soutenir la légitimité de l'une ou l'autre de ces affirmations, les gens sont conscient·es de ces préoccupations".
Publicité

Quelle est la véritable différence entre un antitranspirant et un déodorant naturel ?

En termes simples, la principale différence entre un antitranspirant et un déodorant naturel est la sueur. "Les antitranspirants arrêtent en fait la formation de la sueur et de la transpiration", explique la dermatologue Caroline Robinson. "Les déodorants naturels ou sans aluminium peuvent avoir un parfum agréable, qui peut aider à masquer les odeurs corporelles normales, mais comme ils sont formulés sans l'utilisation de sels d'aluminium, ils ne vous empêcheront pas de transpirer".

Les déodorants naturels sont-ils aussi efficaces que les antitranspirants ?

Remplacer votre antitranspirant par un déodorant naturel est plus facile à dire qu'à faire, surtout si vous avez tendance à transpirer beaucoup et qu'il fait chaud. Cela dit, la technologie et l'innovation en sont arrivées à un point où certains ingrédients d'origine naturelle peuvent faire le travail des sels d'aluminium - en prévenant efficacement les taches de sueur par absorption d'humidité - sans utiliser d'additifs chimiques ni boucher vos glandes sudoripares. Parmi les désodorisants les plus tendance que vous trouverez dans les produits naturels, citons l'alcool, le bicarbonate de soude, le charbon, la poudre d'arrowroot et les minéraux cristallins.
Selon le Dr King, trouver la bonne formule pour votre corps peut nécessiter quelques essais et erreurs. "Aucun de ces ingrédients ne bloque les canaux sudoripares ; ils agissent plutôt en absorbant l'humidité, et l'efficacité de chacun d'eux varie d'une personne à l'autre", dit-elle. "Par exemple, l'alcool, le bicarbonate de soude, le charbon et la poudre d'arrowroot ont des propriétés d'absorption de l'humidité et neutralisent les odeurs des aisselles, mais il faut savoir qu'ils peuvent assécher et irriter les peaux sensibles. Je recommande habituellement les déodorants Crystal car ils sont non irritants et utilisent un sel minéral de zéolite comme alternative pour ralentir la croissance bactérienne, ce qui réduit efficacement les odeurs corporelles".
À la fin de la journée, vos aisselles ne seront pas aussi sèches qu'à leur habitude, mais vous sentirez bon, et vous aurez l'esprit tranquille en attendant que la science ait plus d'études sur le sujet - ce qui, pour beaucoup, semble être un compromis intéressant.
Chez Refinery29, nous nous donnons pour mission de vous aider à mieux consommer. Toutes nos sélections sont réalisées de manière indépendante par notre équipe de rédaction. Il est possible que Refinery29 perçoive une commission si vous achetez un article que nous mettons en lien sur notre site.

More from Skin Care