Moins se laver les cheveux pour stimuler la pousse ? J’ai fait le test !

Photo courtesy of Gabrielle Dyer.
Une longue douche est l'une des formes les plus simples, mais tellement efficace de self-care. L'eau chaude, la sérénité et, surtout, le fait de ne pas fixer un écran sont toujours appréciables. Mais se laver les cheveux ? C’est une autre histoire.
Pour être claire, le shampoing est une activité tout à fait normale qui ne mérite pas notre haine. Mais ça craint un peu quand même, en tout cas pour moi. Le sentiment a commencé quand j'étais à l'école. Mes cheveux sont naturellement bouclés et, à l'époque, ils étaient incroyablement longs et épais. Je les lissais en permanence, donc me laver les cheveux était épuisant. Chaque semaine était planifiée autour du jour de shampoing, qui avait généralement lieu le jeudi soir, pour être fraîche le week-end. Toutes les activités qui tombaient en même temps étaient automatiquement annulées. "Je ne peux pas, je me lave les cheveux" était une excuse que j’utilisais fréquemment, mais c'est parce que c'était vrai ! Et j'ai appris à détester cette excuse. Aujourd'hui, je suis libérée des contraintes de mes lisseurs et je laisse le plus souvent mes cheveux vivre leur vie. Mais l'aversion pour le shampoing ? Elle est toujours bien présente.
Publicité
Lorsque le confinement a commencé, mes cheveux et moi avons apprécié cette absence de choses à faire. Les mois passés dans le confort de mon appartement se sont traduits par une baisse dans la fréquence de mes shampoings. Oh joie ! Pendant ce temps (et ne paniquez pas, le plus longtemps que j'ai passé sans me laver les cheveux, ça a été environ 10 jours), j'ai badigeonné mes cheveux d'huiles capillaires aussi souvent que possible. J'ai remarqué que mes cheveux avaient l'air nettement plus sains et surtout : plus longs ! Avais-je découvert le secret ultime de la pousse des cheveux en renonçant à mes shampoings ? Impossible d'en être certaine, mais il me semblait bien que oui. Une recherche rapide sur Google a confirmé mes pensées : en lavant vos cheveux moins souvent, il est possible (et l'accent est mis sur possible) qu'ils poussent plus vite. Cette notion était-elle fondée sur la science ? J'ai fait appel à plusieurs expert·es pour le savoir.
À quelle fréquence doit-on se laver les cheveux ?
"Moins d'eau et moins de shampoings peut contribuer à améliorer la santé et la croissance des cheveux", explique Nikita Mehta, fondatrice de la marque de cheveux ayurvédique Fable & Mane. "Les cheveux secs n'ont pas besoin de se débarrasser des huiles naturelles autant que d'autres types de cheveux et le fait de les laver moins souvent permet au cuir chevelu de se soigner lui-même. Les huiles du cuir chevelu ont une qualité protectrice, car elles sont un soin naturel", explique Nikita. "Si vous faites un shampoing quotidien, vous risquez de dépouiller votre cuir chevelu de ses huiles et sans elles, vos cheveux deviennent plus secs." Ça m'a semblé vrai. Alors, à quelle fréquence faut-il se laver les cheveux ? "En fonction de votre type de cheveux, je vous suggère de réduire lentement le nombre de shampoings à peut-être deux fois par semaine et de voir comment vos cheveux s'adaptent", poursuit Nikita.
Publicité

"On évite parfois de se laver les cheveux par crainte de plus les perdre et on suppose qu'en espaçant les shampoings, on réduit la chute de cheveux. C'est encore une fois faux."

Anabel Kingsley, consultante en trichologie
J'étais satisfaite de cette première réponse qui allait en mon sens, jusqu'à ce que je parle à Anabel Kingsley, la magicienne du cheveu et du cuir chevelu, présidente de la marque et consultante en trichologie chez Philip Kingsley. "Le shampoing est topique et la croissance des cheveux est systémique, ce qui signifie que le fait de ne pas faire de shampoing n'affectera pas le cycle de croissance", a-t-elle indiqué. Pire encore, Anabel suggère que le fait de ne pas se laver régulièrement les cheveux pourrait en fait faire plus de mal que de bien. "Un cuir chevelu trop sale peut devenir un nid à bactéries qui peuvent entraîner des problèmes plus graves au niveau du cuir chevelu", a-t-elle déclaré. "On évite parfois de se laver les cheveux par crainte de plus les perdre et on suppose qu'en espaçant les shampoings, on réduit la chute de cheveux. C'est encore une fois faux". Anabel affirme qu'il est normal de perdre environ 80 à 100 cheveux par jour. "Si vous laissez 2, 3 ou 4 jours entre les lavages, vous verrez plus de cheveux dans la douche", poursuit Anabel, "mais ces cheveux sont prêts à tomber. Ce n'est pas à cause du shampoing".
Photo courtesy of Gabrielle Dyer.
Comment accélérer la pousse des cheveux ?
Peut-être que les huiles dans lesquelles je me suis baignée étaient à l'origine de cette croissance soudaine ? "Le seul produit topique qui a fait ses preuves pour la croissance des cheveux est le minoxidil", explique Anabel, un traitement contre la chute des cheveux en vente libre. "Les huiles peuvent avoir rendu vos cheveux plus sains, donnant ainsi l'illusion d'une croissance", explique Anabel. "Elles facilitent le démêlage, ce qui peut prévenir la casse, mais ne fera pas pousser les cheveux davantage à la racine".
Publicité
Confuse et un peu contrariée, j'ai appelé la gourou des cheveux Zoe Irwin, ambassadrice de la marque ghd UK, pour qu'elle me donne son avis. "Les cheveux sales, à ma connaissance, ne poussent pas plus vite", a répété Zoe. "Il est cependant important de laver le cuir chevelu tout particulièrement, car les cellules mortes de la peau s'accumulent et peuvent gêner le follicule pileux. L'action du shampooing permet d'éliminer ces peaux mortes". Zoe a poursuivi en disant que la croissance (je jure qu'il y a eu croissance) était probablement le résultat du massage avec une huile capillaire. "Il a été prouvé que le fait de masser le cuir chevelu tous les jours accélère la croissance des cheveux et favorise leur épaississement". Akash est d'accord : "La stimulation du cuir chevelu peut accélérer la croissance des cheveux. Un massage de la tête avec de l'huile de ricin pour les racines et de l'huile d'amande pour les longueurs est un excellent traitement hebdomadaire". Je note aussi très bien le Gommage du cuir chevelu Coco & Eve Deep Clean.
Il m'a donc semblé juste d'approfondir un peu plus et de découvrir certains des produits qui ont le potentiel de favoriser la croissance des cheveux. Tout d'abord : Viviscal Healthy Hair Growth. La légende dit que ces compléments capillaires sont magiques. Une amie à moi ne jure que par eux, mais je voulais savoir ce qui les rendait si efficaces. "Viviscal contient de la biotine et des acides aminés, les éléments qui constituent les protéines et un élément clé pour des cheveux sains", explique Eve Kalinik, thérapeute nutritionnelle. "Ils contiennent également de la vitamine C, un antioxydant qui stimule la production de collagène et l'absorption de fer, deux éléments essentiels à la croissance capillaire", ajoute-t-elle.
Publicité
Zoe partage cet avis : "La biotine est présente dans les shampoings, les soins, et même en spray". Elle recommande également le traitement Nioxin pour la croissance des cheveux. En plus du minoxidil mentionné ci-dessus, Anabel suggère que la prise de compléments peut être bénéfique dans le cadre d'une alimentation saine. Elle recommande les soins Tricho Complex Multi Vitamin & Mineral Supplement, et le Stimu-lating Scalp Toner de Philip Kingsley pour optimiser la santé de votre cuir chevelu.
Photo courtesy of Gabrielle Dyer.
J'avais également entendu parler des bienfaits de la caféine, l'un des principaux ingrédients de la populaire gamme Grow Gorgeous. "Plusieurs ingrédients ont prouvé qu'ils contribuaient à stimuler la croissance des cheveux", explique Robin Parker, directeur technique pour les experts britanniques en beauté, Acheson & Acheson. "Selon mon opinion, l'ingrédient le plus connu est la caféine.
Alors, que conclure de tout ça ? Vous pouvez vous laver les cheveux souvent ou pas. C'est à vous de voir. Mais il n'existe aucune preuve scientifique permettant d'affirmer que les cheveux sales poussent plus vite (pleurs). Cependant, un shampoing excessif (en gros, plus que ce dont votre type de cheveux a besoin) peut provoquer une déshydratation et entraîner des cassures. Comme toutes les bonnes choses, il est donc à consommer avec modération. Bien que mon hypothèse initiale ne se soit pas confirmée, je dispose de nouvelles connaissances sur la manière de bien prendre soin de mes cheveux. Oh, et je suis complètement dingue de mon nouveau masseur de cuir chevelu.

More from Beauty