Coloration : quelles nuances de blond pour l’automne ?

Photo : Edward Berthelot/Getty Images.
Je n'ai jamais fait de mèches de ma vie, mais j'y ai pensé plus de fois que je ne veux l'admettre. Ou plutôt à chaque fois qu'un·e coiffeur·euse m'a demandé : "Ce roux, c'est votre couleur naturelle ?". Oui, ça l'est, et j'ai appris à l’aimer. Mais il y a des fois où je pense à illuminer mes cheveux d'un tout petit reflet blond vénitien pour un changement que, soyons honnêtes, je serais la seule à remarquer.
Ce dilemme intérieur se termine toujours par le même raisonnement : on ne change pas une équipe qui gagne. Pourtant, y réfléchir m'a permis de me forger une opinion sur les mérites d'un bon reflet blond, un subtil éclaircissement de votre couleur naturelle localisé autour du visage pour un effet divin (ou soleil).
Publicité
Pour le ton, la coloriste Sienree Du encourage un blond "chaud et riche", quelque chose qui penche vers le doré ou le blé. Il y a deux avantages à cela : tout d'abord, les tons chauds reflètent la lumière et sont brillants, alors qu'un blond glacé ou froid peut être terne ou sec. De plus, une nuance plus chaude fait ressortir la chaleur de votre teint, ce qui peut être particulièrement agréable à l'approche des mois plus froids et plus sombres.
D'après la coloriste Bianca Hillier qui, selon moi, maîtrise parfaitement les tons foncés à blond naturel, le balayage est une excellente option. Elle parle de peindre des "rubans" de blond à travers la chevelure, ce qui donne une couleur très contrastée, sans démarcation, pour une belle repousse. "Les mèches plus épaisses sont à la mode en ce moment", explique Hillier. J'aime décrire la couleur comme des "rubans", plutôt que des petits spaghettis de lumière. Ces bandes vont apporter de la lumière aux cheveux. Les bandes plus épaisses sont fondues, mais elles sont très contrastées - et pourtant, l'effet reste assez naturel."
Mon conseil le plus précieux est de placer les mèches autour du visage. Non seulement c'est la zone la plus visible, mais, selon Hillier, un petit coup de pinceau vous évitera d'aller au salon pendant six mois à un an. "Les cheveux qui entourent le visage ont tendance à pousser plus lentement, donc ils restent plus brillants plus longtemps", explique Hillier. "Lorsque vous rehaussez un peu la couleur de ces cheveux, ce blond va vraiment durer".
Autre astuce pour des mèches blondes qui durent : le shampooing violet et les soins capillaires réguliers. "Olaplex 0 et 3 sont parfaits pour les blonds", recommande Hillier. Elle admet que mes cheveux roux naturels ne bénéficieront peut-être pas beaucoup d'un traitement conçu pour aider à fixer la couleur chimique... mais si jamais je me mets au blond vénitien, je sais déjà comment l'entretenir.

More from Hair