Covid-19 : les vaccins pourraient fausser les résultats de mammographie

Photo par Ashley Armitage.
Comme des millions de personnes se font vacciner chaque jour contre le coronavirus dans le monde, des inquiétudes sont apparues quant à des effets secondaires plus graves que la fatigue, les courbatures et les douleurs au niveau du site d'injection, qui sont très courantes. La plupart des inquiétudes médicales ont été démenties, mais un effet secondaire est en train d'émerger et pourrait facilement - et inutilement - inquiéter toute personne passant une mammographie.
Selon des recherches menées par la Cleveland Clinic, des médecins ont observé une augmentation soudaine des mammographies montrant des ganglions lymphatiques gonflés sous le bras, ce qui peut être le signe d'un cancer du sein. Soyons clairs : cela ne signifie pas que le vaccin provoque une augmentation du nombre de cancers du sein ; il s'agit d'un effet secondaire qui, dans ce cas, est le signe d'une réponse immunitaire au vaccin contre le coronavirus, mais qui, dans d'autres cas, peut également être le signe d'un cancer du sein potentiel. Prenez l'exemple d'une toux sèche - cela pourrait être le Covid-19, mais cela pourrait aussi être vos allergies qui se manifestent.
Publicité
Apparemment, le gonflement des ganglions lymphatiques est une réponse courante de l'organisme. "Le gonflement des ganglions lymphatiques peut être une réponse à de nombreux vaccins différents, y compris le vaccin contre le Covid", a déclaré à Refinery29 Kelly Culwell, gynécologue certifiée, également connue sous le nom de 'Dr Lady Doctor'. "C'est un signe de votre système immunitaire qui se met en marche pour produire des anticorps en réponse au vaccin".
Les ganglions lymphatiques jouent un rôle essentiel dans la capacité de votre corps à combattre les bactéries et les virus. Ils piègent et filtrent les virus, bactéries et autres causes de maladie avant qu'ils ne puissent infecter d'autres parties de votre corps. Votre corps a des ganglions lymphatiques dans de nombreuses zones, y compris le cou, les aisselles et l'aine, ce qui fait partie d'une réponse plus large du système immunitaire - exactement ce que les vaccins, Covid-19 et autres, tentent de susciter. Selon la Mayo Clinic, le gonflement des ganglions lymphatiques est rarement le signe d'un cancer. 
"Tout vaccin qui produit une réponse immunitaire robuste peut provoquer un gonflement temporaire des ganglions. À mon avis, on n'en a pas tellement parlé puisque nous n'avons jamais fait de vaccins à cette échelle dans l'histoire. Avec un si grand nombre de personnes qui se font vacciner, vous entendrez parler de plus d'effets secondaires d'un seul coup", a déclaré à Refinery29 Nicole Williams, chirurgienne gynécologue et fondatrice du Gynaecology Institute of Chicago.
Comme le vaccin est injecté dans le haut du bras, les ganglions lymphatiques les plus proches du site d'injection ont tendance à gonfler, mais comme il s'agit des ganglions les plus proches des seins, il est logique que les médecins veuillent procéder à des examens plus approfondis. Le problème est que les seuls effets secondaires répertoriés sont la douleur, le gonflement et la rougeur du bras où vous avez reçu le vaccin, ainsi que la fatigue, les maux de tête, les douleurs musculaires, les frissons, la fièvre et les nausées. Vous ne verrez donc pas sur la liste les ganglions lymphatiques gonflés.
Publicité
"Alors que de plus en plus de personnes se font vacciner, il est important d'apaiser les craintes et d'éviter les tests ou les traitements inutiles pour des problèmes qui devraient se résorber rapidement", a déclaré Brita Roy, médecin en médecine interne et directrice de la santé de la population pour Yale Medicine.
L'organisation a indiqué sur son site web que le gonflement des ganglions lymphatiques et les réactions cutanées à proximité du site d'injection n'ont été constatés que chez les personnes ayant reçu les vaccins Moderna ou Pfizer-BioNTech, qui utilisent tous deux la technologie appelée ARNm. Jusqu'à présent, aucun rapport n'a fait état de ces symptômes chez les personnes ayant reçu le vaccin de Johnson & Johnson (Janssen). Selon le New York Times, l'étude de Moderna a montré que 11,6 % des patient·e·s ont signalé un gonflement des ganglions lymphatiques après la première dose, et que 16 % ont signalé ce symptôme après la deuxième dose. Les personnes ayant reçu le vaccin Pfizer-BioNTech ont signalé des incidences plus faibles, avec seulement 0,3 % de personnes déclarant avoir eu des ganglions lymphatiques enflés. Il s'agissait d'un effet secondaire reconnu dans les grands essais des deux vaccins.
Alors, devez-vous reporter votre mammographie ? Cela dépend selon la personne à qui vous demandez. Le Dr Roy indique que les ganglions lymphatiques gonflés par le vaccin disparaissent en quelques jours, mais que certaines personnes peuvent ressentir une certaine sensibilité pendant une dizaine de jours. Sur les examens radiologiques, ils peuvent être visibles jusqu'à un mois. Elle conseille aux personnes de se rendre à leur rendez-vous de mammographie plutôt que d'attendre, mais sachez que le radiologue peut vous demander de revenir un mois plus tard pour un nouvel examen si quelque chose apparaît sur le scanner.
Le Dr Culwell déclare que cela dépend vraiment de chaque individu. S'il s'agit d'un examen annuel classique, elle explique que les experts recommandent de s'y rendre avant la première dose ou d'attendre six semaines après la deuxième injection. "Cependant, pour certaines personnes, ce n'est pas possible", explique le Dr Culwell. "Par exemple, celles qui sont suivies de près pour une récidive du cancer pendant le traitement. Dans ces cas-là, il serait important d'informer le technicien et le radiologue de la récente vaccination".
Le docteur Williams conseille de retarder votre mammographie si possible, de manière à ce que vous soyez au moins plusieurs jours après la vaccination, afin de permettre la résorption d'un éventuel gonflement. Et si vous avez encore des doutes ? Comme toujours, parlez-en à votre médecin afin de prendre la décision la plus avisée possible.

More from Wellness