Et si l’intelligence artificielle pouvait mieux détecter le cancer du sein ?

Photographed by Ashley Armitage.
Une nouvelle décennie s'annonce et apporte avec elle son lot d’avancées technologiques. Certes, on n’a toujours pas de voitures volantes ni la capacité de se téléporter d’un endroit à l’autre, mais il se pourrait qu’on puisse mieux diagnostiquer le cancer du sein - en tous cas plus précisément que ce que les médecins sont capables de faire actuellement.
Mercredi, la revue scientifique Nature a publié une étude sur les programmes d'intelligence artificielle de Google. Un programme d'intelligence artificielle en particulier pourrait détecter la présence d'un cancer du sein avec plus de précision que ses homologues humains, rapporte CNN Business. Celui-ci fonctionne en analysant des dizaines de milliers de mammographies de femmes au Royaume-Uni et aux États-Unis.
Publicité
Cette étude a conclu que la technologie de la GA a permis de réduire le nombre de faux positifs et de faux négatifs, qui peuvent tous deux avoir une incidence importante sur la façon dont la maladie est détectée et, in fine, dont elle est traitée.
"Même le diagnostic des meilleurs cliniciens laissent place à l'amélioration", écrit-on. "L'intelligence artificielle est peut-être la seule à pouvoir aider à relever ce défi."
Dans l'ensemble, l'intelligence artificielle s'est avérée plus précise dans ses conclusions, et ce même sans avoir accès à des informations que des radiologues conventionnels (c.-à-d. humains) auraient en leur possession, y compris leurs antécédents médicaux et précédentes mammographies.
"C'est une vraie petite révolution que vous avez entre les mains, qui pourrait perturber la façon dont nous offrons le dépistage en termes d'amélioration de la précision et de la productivité", a déclaré Ara Darzi, l'un des auteurs de l'étude et directeur du Cancer Research UK Imperial Center, à CNN.
En France, on estime qu'environ une femme sur huit développera un cancer du sein à un moment ou à un autre de sa vie. En 2017, près de 60 000 femmes ont été diagnostiquées en France, et on compte actuellement 12 000 décès par an liés au cancer du sein.
"Les chiffres sont en train de reculer légèrement", déclare Carol DeSantis, principal auteure du rapport, à Refinery29 . "C'est surprenant. C'est la première fois que nous constatons un recul."
Bien qu'on ne puisse pas identifier ce qui expliquerait ce recul, elle émet l'hypothèse de l'action conjuguée d'un diagnostique précoce, de traitements rapides et de l'utilisation de technologies de pointe - ce qui va dans le sens de l'utilisation de l'intelligence artificielle dans la lutte contre le cancer.
Publicité

More from Wellness