Oui, prendre sa retraite avant 40 ans c’est possible

Cher Paco,
Je suis fascinée par les personnes qui parviennent à prendre leur retraite dans la trentaine, ou du moins avant 65 ans. Comment diable les gens ordinaires qui n'ont pas reçu d'énormes héritages peuvent-ils acquérir une sécurité financière suffisante pour prendre leur retraite si tôt ? Quelle est la stratégie ? S'agit-il d'un rêve illusoire pour la plupart d'entre nous, ou est-ce que je me concentre sur les mauvais objectifs en essayant de conserver mon emploi traditionnel de 9h à 17h et un flux régulier de salaires à peine suffisants ? Parfois, j'ai l'impression que je vais travailler jusqu'à 80 ans. Quelle est votre opinion sur le mouvement F.I.R.E. et comment puis-je savoir si c'est quelque chose que je devrais envisager ?
Publicité
DashDividers_1_500x100_3
Chère personne fascinée par le mouvement F.I.R.E.,
Le mouvement F.I.R.E. (Financially Independent/Retire Early autrement dit indépendance financière et retraite anticipée) est un sujet polarisé dans la communauté des finances personnelles. De nombreu·ses·x expert·e·s en finances personnelles adorent le détester, tandis que d'autres sont évangélistes quant à leur style de vie F.I.R.E.. Je considère la popularité croissante du mouvement F.I.R.E. comme une bonne chose. Je ne suis pas un fanatique, mais tout ce qui incite les gens à s'engager davantage dans leur vie financière est un point positif.
L'idée principale est qu'il est possible d'amasser suffisamment d'argent pour prendre sa retraite à un très jeune âge si l'on suit une stratégie d'épargne et d'investissement très poussée. Tant que les investissements procurent suffisamment d'argent pour subvenir à ses besoins à long terme, on peut atteindre l'indépendance financière.
Le mouvement F.I.R.E. est devenu de plus en plus populaire ces dernières années, en réaction directe, semble-t-il, au fait que le chemin vers la stabilité financière est de plus en plus étroit, pour de nombreux pays notamment les Etats-Unis, dont beaucoup de personnes subissent de plus en plus de pressions économiques en raison de l'augmentation des coûts de l'éducation, du logement et des soins de santé. Avec des décennies de faible croissance des salaires et d'instabilité de l'emploi, de nombreuses personnes vivent dans un état constant de précarité financière et recherchent toutes les astuces disponibles pour assurer leur avenir.
Alors, est-il possible pour vous d'échapper à cette insécurité et de réussir à prendre une retraite anticipée ? Examinons les chiffres.
Publicité

Les calculs derrière le mouvement

Un chemin "normal" vers la retraite consiste à travailler pendant 40 ans, tout en épargnant et en investissant au moins 10 % de ses revenus dans un portefeuille bien diversifié qui rapportera en moyenne 8 % par an. Après quatre belles décennies d'investissements constants, et grâce à la magie des intérêts composés, vous vous retrouvez avec un pécule qui vous permettra de payer vos frais de subsistance à la retraite. Mais si votre objectif est de prendre une retraite anticipée, vous avez bien moins de 40 ans pour épargner et votre pécule devra servir pendant une période bien plus longue. Il faudrait que vous épargniez et investissiez beaucoup plus que 10 % de vos revenus - environ 50 %, voire plus.
La règle des 25 — également connue sous le nom de la règle du multiplier par 25 - est un moyen rapide de calculer le montant que vous devrez épargner pour votre retraite. Comme son nom l'indique, vous devez disposer d'un portefeuille d'investissements évalué à 25 fois votre revenu annuel pour être sûr·e de ne jamais manquer d'argent. Donc, si vous gagnez 50 000 $ (42 638 €) par an, selon la règle des 25, vous devez amasser 1,25 million de dollars (1,07 million d'euros). Gardez à l'esprit que vous n'avez pas besoin d'épargner 1,25 million de dollars (1,07 million d'euros) - vous atteignez ce chiffre en épargnant et en investissant chaque mois une part importante de vos revenus dans un portefeuille bien diversifié qui vous rapportera en moyenne 5 à 8 % par an.
Publicité
N'oublions pas : les intérêts composés sont vraiment magiques ! Par exemple, supposons que vous investissiez 22 000 $ (18 761 €) par an pendant 24 ans et que vous obteniez un rendement annuel de 7 %. Au bout de 24 ans, vous auriez versé 528 000 $ (450 262 €) dans votre investissement et gagné 751 886 $ (641 185 €), soit un total de 1 279 886 $ (1 091 447 €).
Une fois à la retraite, dépensez selon la règle des 4 %. La règle des 4 % est un cadre utilisé pour déterminer le montant que l'on peut dépenser chaque année sans manquer d'argent. 4 % de 1,25 million de dollars (1,07 million d'euros) correspondent à 50 000 $ (42 638 €), le revenu annuel que vous avez utilisé pour calculer le montant que vous devez amasser pour la retraite. Certains membres de la communauté F.I.R.E. suggèrent que 3 % est un taux de retrait plus sûr que 4 %.
Pourquoi 4 %, ou même 3 %, si vos placements rapportent 5 à 8 % chaque année ? Parce que vous devez tenir compte de l'inflation et de la volatilité du marché, et vous donner une marge de sécurité confortable.

Soyons critiques : il n'y a pas de fumée sans feu…

Bien que je n'aie pas personnellement d'opinion tranchée pour ou contre le F.I.R.E., il y a des choses à propos du mouvement que vous devriez considérer de manière critique lorsque vous essayez de déterminer s'il vous convient.
Publicité
Il donne aux gens un objectif concret, pour le meilleur et pour le pire. J'apprécie les principes F.I.R.E. car ils simplifient les objectifs de retraite. Lorsque vous savez que vous devez épargner 20 à 25 fois votre revenu, vous avez un objectif très clair. D'un autre côté, cet objectif peut être trop simpliste, car vous ne savez pas exactement combien de temps vous serez à la retraite, ni si vos besoins changeront en raison d'une maladie, par exemple. Ce qui nous amène à…
Un plan ne peut pas englober tous les résultats possibles. Il y a beaucoup de choses imprévisibles qui peuvent se produire au fil des ans. Dans un premier temps, vous n'allumez peut-être jamais le chauffage ou la climatisation, mais cela pourrait devenir nécessaire pour votre confort en vieillissant.
Plus important encore, vos frais de soins de santé pourraient également augmenter de façon spectaculaire. Vous et votre partenaire pourriez vous séparer, ce qui modifiera très certainement vos finances personnelles. L'inévitable évolution de nos vies n'est pas une raison pour ne pas aspirer à une retraite anticipée, mais c'est un élément dont il faut être conscient·e. Lorsque vous faites des projections de retraite, vous faites des plans d'avenir basés sur ce à quoi ressemble votre vie actuelle. Sans vous en rendre compte, vous prévoyez peut-être que certains aspects de votre vie resteront statiques alors que, selon toute probabilité, ce ne sera pas le cas.
Vous devez gagner suffisamment pour épargner suffisamment. Les sacrifices à faire pour prendre une retraite anticipée sont plus faciles pour certain·e·s que pour d'autres. Une personne peut trouver une grande satisfaction à économiser de l'argent en faisant du vélo au lieu de conduire une voiture. Pour une autre, un tel compromis est tout simplement impossible.
Publicité
Il y a une hypothèse fondamentale concernant la retraite anticipée : vous devez gagner suffisamment d'argent pour cela. Votre revenu doit couvrir vos dépenses de base et vous permettre d'en épargner et d'en investir une grande partie en vue de la retraite. Ce n'est tout simplement pas possible pour tout le monde. La frugalité ne peut compenser le fait que vous ne gagnez pas assez pour épargner de manière conséquente comme l'exige la retraite anticipée.

Au-delà du bilan financier

Examinons certains aspects non-financiers de la décision de prendre une retraite anticipée. Quel rôle le travail joue-t-il dans votre vie aujourd'hui ? Quel rôle souhaitez-vous qu'il joue ? En tirez-vous un sentiment de satisfaction, d'accomplissement ou de connexion ? Il n'y a pas de mauvaises réponses - il s'agit plutôt de comprendre votre relation avec le travail. Personnellement, je me vois bien "travailler" continuellement, même s'il ne s'agit que de faire des petits boulots sur différents projets.
Si vous essayez de prendre une retraite anticipée, que se passera-t-il lorsque vous aurez atteint cet objectif ? Votre travail est-il lié à un sentiment de but et de progrès pour vous, et avez-vous pensé à ce que vous ressentirez lorsque vous n'aurez plus de travail dans votre vie quotidienne ?
Qu'est-ce qui vous importe vraiment dans la vie, et est-ce que cela se reflète dans la façon dont vous dépensez votre argent, votre temps et votre énergie en ce moment ?

Alors, est-ce que le mouvement F.I.R.E. est faisable pour vous ?

Cela dépend de ce que vous gagnez, de ce que vous pouvez épargner, de la date et de l'endroit où vous voulez prendre votre retraite. Cela dépend de ce qui vous arrive dans votre vie et de la façon dont vous êtes capable de réagir à ce qui se passe. Cela dépend des compromis et des sacrifices que vous devez faire aujourd'hui dans l'espoir qu'ils en vaudront la peine à l'avenir.
Publicité
Même si vous décidez de ne pas vous lancer dans le mouvement F.I.R.E., vous pouvez quand même en appliquer les principes dans votre vie, mais de façon moins intense. Au lieu d'essayer d'amasser 1,25 million de dollars (1,07 million d'euros) en 22 ans, vous pourriez vous efforcer d'économiser six chiffres en une fraction de ce temps. Ce n'est peut-être pas assez pour le reste de votre vie, mais c'est assez pour avoir un impact sur votre bien-être financier. Même si vous ne prenez pas une retraite anticipée, ce montant pourrait changer votre vie et vous procurer une certaine tranquillité d'esprit.
Votre ami de la finance,
Paco

More from Work & Money