Covid-19 : des rares (mais possibles) cas du virus sur des animaux

Photo: MARCO BERTORELLO/AFP via Getty Images.
Après qu'une tigresse de quatre ans du zoo du Bronx à New York ait été testée positif au Covid-19, de nouvelles preuves pourraient suggérer que les animaux peuvent, en fait, contracter le nouveau coronavirus. La tigresse, Nadia, est devenue la première de son espèce à être diagnostiquée avec le SRAS-CoV-2 dimanche, a annoncé le ministère américain de l'agriculture (USDA) dans un communiqué de presse. Le SRAS-CoV-2, selon l'USDA, est responsable de la maladie Covid-19 chez l'homme, qui est différente des autres variétés courantes de coronavirus pour lesquelles les animaux sont souvent traités. Sept animaux ont été testés pour le virus au cours du week-end : Nadia, une femelle tigre de Malaisie, sa sœur Azul, deux tigres de Sibérie et trois lions d'Afrique. Tous les animaux ont été soupçonnés d'être porteurs du nouveau virus après avoir développé une toux sèche. Si les six autres félins n'ont pas été officiellement diagnostiqués, ils présentent tous les mêmes symptômes que Nadia.
Publicité
"Nos félins ont été infectés par une personne qui s'occupait d'eux et qui était asymptomatiquement infectée par le virus", a déclaré le zoo du Bronx dans son propre communiqué de presse, publié par la Wildlife Conservation Society. "Des mesures préventives appropriées sont désormais en place pour tout le personnel qui s'occupe d'eux et des autres félins de nos quatre zoos WCS [Central Park Zoo, New York Aquarium, Prospect Park Zoo et Queens Zoo], afin d'éviter toute nouvelle contamination sur d'autres félins".
Beaucoup de personnes se sont inquiétées de la possibilité que des animaux puissent contracter cette forme mortelle de coronavirus, et ont cherché des réponses et des mesures préventives qui étaient auparavant contestées. En raison de la nature unique de la situation, puisque Nadia est le premier gros chat à être infecté par la maladie, l'USDA s'est étendu sur toutes les questions que le public pourrait avoir. Le ministère de l'agriculture aborde en effet des préoccupations comme le fait de savoir si les gens peuvent donner le virus aux animaux et vice-versa, et si un humain infecté par le Covid-19 peut avoir des contacts avec son animal de compagnie.
"Ce cas laisse penser qu'un employé du zoo a transmis le virus à la tigresse", ont-ils déclaré en se demandant si les humains peuvent transmettre le virus aux animaux. "D'autres études sont nécessaires pour comprendre si et comment différents animaux pourraient être affectés par le Covid-19".
Et quant à la question de savoir si les animaux peuvent transmettre le virus aux humains, l'USDA déclare que "Pour l'instant, rien ne permet de penser que les animaux, y compris les animaux domestiques ou de ferme, peuvent transmettre l'infection du Covid-19 aux humains".
Publicité
Cependant, tout comme le monde pratique la distanciation sociale et le confinement, les précautions à prendre avec les animaux de compagnie, en particulier si une personne a été infectée par le Covid-19, sont fortement suggérées. L'organisation note qu'il est préférable de limiter les contacts avec les animaux et de confier à une autre personne les tâches d'alimentation et de soins, tout en limitant les interactions. Ils soulignent également que "si vous devez vous occuper de votre animal ou être près d'animaux lorsque vous êtes malade, lavez-vous les mains avant et après avoir eu des contacts avec des animaux de compagnie".
Pour les propriétaires d'animaux de compagnie qui pensent que leur animal est porteur du virus, il est suggéré de contacter un vétérinaire, tout comme un humain présentant des symptômes contacterait son médecin. L'USDA donne également des indications sur les prochaines étapes, si un animal de compagnie devait être infecté, en précisant que "les vétérinaires qui pensent qu'un animal doit être testé contacteront les responsables de la santé animale de l'État" et procéderont à partir de là.
Le 27 mars, en Belgique, un chat avait aussi été dépisté positif au coronavirus et avait été infecté par son maître lui-même atteint du virus. Selon RTL, le conseil national de la protection animale a précisé que c'était un cas isolé et que "les animaux ne sont pas vecteurs de l’épidémie, il n’y a donc aucune raison d’abandonner son animal".

More from US News