Covid-19 : fabriquer un masque n’a jamais été aussi facile

Photo: Stephanie Keith/Getty Images.
Alors que la pandémie du Covid-19 continue d'évoluer à l'échelle mondiale, les précautions prises pour assurer notre sécurité le sont également. Le Center for Disease Control (CDC) recommande désormais aux Américains le port de masques en tissu dans les lieux publics où il peut être difficile de maintenir des mesures de distance sociale, notamment dans les supermarchés et les pharmacies, "pour ralentir la propagation du virus et aider les personnes qui peuvent être porteur du virus sans le savoir à ne pas le transmettre à d'autres".
En France, depuis peu, l'Académie Nationale de Médecine recommande le port de masque pour le grand public lors de déplacements nécessaires, alors que depuis le début de la pandémie, les autorités avaient un tout autre discours. La condition pour porter un masque était d'être porteur du virus. Cependant, avec la découverte récente que certaines personnes ne développent aucun symptômes, cette condition ne semble plus faire sens. Car même si le confinement est de rigueur, une simple sortie au supermarché peut être un risque. Mais en ces temps difficiles, trouver un masque n'est pas chose facile. Et même si notre gouvernement tente de changer sa stratégie en important un grand nombre de masques de Chine, cela devra attendre quelques semaines avant d'en faire l'acquisition.
Publicité
En effet, "en situation de pénurie de masques et alors que la priorité d’attribution des masques FFP2 et des masques chirurgicaux acquis par l’État doit aller aux structures de santé (établissements de santé, établissements médico-sociaux, professionnels de santé du secteur libéral) et aux professionnels les plus exposés, l’Académie nationale de Médecine recommande que le port d’un masque « grand public », aussi dit « alternatif », soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement", déclare l'Académie Nationale de Médecine. Ainsi, le port de masque dit "alternatif" est bien autorisé et il existe plusieurs possibilités approuvées pour vous couvrir le visage de manière adéquate - et ça sans bouger de chez vous.
Si vous disposez d'une machine à coudre à la maison ou si vous savez vous servir d'une aiguille et d'un fil, il est possible de fabriquer un masque de cette façon. Sinon, vous pouvez essayer la méthode du bandana et d'élastiques qui fait le tour des réseaux sociaux en ce moment, qui est à la fois recommandée par le CDC et facile à recréer sans aucune compétence en couture (promis).
Comme l'indique le site web du CDC, vous aurez besoin d'un bandana ou d'un tissu carré, de deux chouchous ou élastiques pour les cheveux et d'un filtre à café. De nombreux tutoriels présentant la méthode omettent l'étape du filtre, qui, selon le dermatologue Joshua Zeichner, peut et doit être utilisée comme une couche de protection supplémentaire. "Vous pouvez utiliser plus d'un filtre pour obtenir une meilleure protection", ajoute-t-il.
Publicité
Le dermatologue Hadley King, indique à Refinery29 que, si les tissus pour la maison ne sont pas aussi efficaces que les équipements médicaux, ils sont certainement mieux que rien. "Ils aident à protéger les autres contre vos germes, et ils diminuent les particules qui vont atteindre votre nez et votre bouche", explique le Dr King.
Pour vos masques DIY, le Dr Hadley recommande d'opter pour des tissus en coton. "Le coton est un tissu qui respire et qui est relativement doux pour la peau", indique-t-elle. Le Dr Zeichner ajoute que plus le tissu est serré, plus votre visage est protégé. "Mettez le tissu près d'une ampoule", dit-il. "Si le tissu bloque la lumière, il sera probablement un matériau plus efficace pour un masque". En revanche, si la lumière traverse facilement le tissu, alors le textile peut être trop lâche pour offrir une protection adéquate.
Avec l'utilisation de plus en plus fréquente de masques, le Dr Hadley dit qu'il faut s'assurer de garder une bonne crème hydratante à portée de main pour protéger sa peau, même si on utilise un tissu en coton doux. "Il est toujours possible d'avoir une irritation de la peau, en particulier sous les zones confinées ou de frottement", explique-t-elle. "Toute la zone couverte par le masque peut également être irritée par l'humidité accrue, c'est pourquoi je recommande d'utiliser un bon hydratant et de limiter les autres ingrédients potentiellement irritants, comme le maquillage, sur la zone couverte".
Des conseils utiles ainsi que des informations mises à jour quotidiennement sur le Covid-19 sont disponibles sur le site du gouvernement. Si vous craignez d’être vous-même inffecté·e, appelez votre médecin ou le numéro de permanence de soins de votre région. Vous pouvez également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, appelez le SAMU- Centre 15. Les personnes sourdes et malentendantes peuvent entrer en contact avec un téléconseiller ou appelez le 114 en cas de forte fièvre ou de difficultés respiratoires.

More from Skin Care