Peut-on rester proche de la famille d’un·e ex ?

Photographie : Jessica Garcia.
Même si Elaine Ventura et son ex ont été en couple pendant six mois, leur rupture s'est passée relativement sans accroc. "Nous n'étions tout simplement pas sur la même longueur d'onde", dit-elle. "Sans compter que j'étais beaucoup plus âgée que lui". Ils ont cessé de se parler peu après la séparation, et elle n'a plus entendu parler de lui depuis. Mais Ventura est restée en contact avec la mère de son ex.
"C'était plus difficile pour moi de rompre avec sa mère", dit-elle. "Nous formions le trio parfait : mon ex, sa mère et moi. J'adorais qu'elle me traite comme si j'étais sa propre fille. On allait partout ensemble, on était inséparables". Ventura raconte qu'une fois, la mère de son ex a même pris sa défense lors d'une dispute. Même des années après leur séparation, Ventura et la mère de son ex continuent de liker les posts Instagram l'une de l'autre. Mais si Ventura n'a aucune envie de renouer le contact avec son ex, elle affirme qu'elle a toujours une forte affection pour sa mère.
Publicité
Chaque relation est unique, il est donc difficile de se prononcer catégoriquement sur la façon de gérer la famille d'un·e ex après une rupture. Mais Rachel Sussman, une thérapeute conjugale et familiale qui a écrit The Breakup Bible, affirme que, de manière générale, il existe une approche qui vous aidera à guérir plus rapidement. "Je recommande une rupture temporaire ou permanente avec certaines personnes, certains lieux et certaines choses : les amis communs et leur famille, les restaurants où vous aviez l'habitude d'aller et les activités que vous aviez l'habitude de faire ensemble", explique-t-elle. (Elle recommande également de complètement couper le contact avec votre ex).
Il est toutefois très courant de ne pas vouloir se défaire de ces liens, note Sussman. Lorsque vous sortez avec quelqu'un, votre cercle social finit très souvent par fusionner avec celui de votre partenaire ; et, si vous êtes ensemble depuis longtemps, sa famille devient un peu la vôtre. Après une rupture, vous vous sentez probablement déjà seul·e et vulnérable. Il peut sembler injuste, voire complètement angoissant, de perdre d'un seul coup votre partenaire et la famille que vous avez créée grâce à elle ou lui. 
Kristin Marquet Chester, par exemple, est devenue très proche des parents de son copain au fil de leur relation d'un an. "C'étaient des gens très sympas, un peu comme des pseudo-parents", dit-elle. Puis elle a surpris son ex au lit avec une autre personne. "C'était complètement horrible", se souvient-elle. "Je suis partie. C'est aussi simple que ça. J'ai une patience et une tolérance zéro pour les gens qui sont irrespectueux." 
Publicité
Elle a coupé les ponts avec son ex sans hésiter un instant, mais ce n'était pas si facile à faire avec ses parents. Elle a donc décidé de garder le contact, "par e-mail, message et téléphone. Ça n'a probablement pas plu à mon ex [que je garde le contact] avec ses parents juste après l'incident, mais je ne saurais le dire avec certitude, car je ne lui ai jamais parlé depuis", explique Chester. Au cours des deux années qui ont suivi, ses contacts avec les parents de son ex se sont lentement espacés, puis ont complètement cessé. "J'étais triste que notre relation se fane", dit-elle aujourd'hui, mais cela fait des années qu'elle n'a pas pris contact avec eux, et cela ne la dérange plus - peut-être parce que c'était une fin naturelle sur laquelle elle avait le contrôle, contrairement à ce qui s'était passé avec sa rupture. 
Sussman souligne que cela ne se passe pas comme ça pour tout le monde. "Imaginez qu'à chaque fois que vous voyez la sœur de votre ex, elle vous donne de ses nouvelles", dit Sussman. "Vous ne vous donnez pas le temps de guérir si vous êtes continuellement projeté dans un souvenir de la relation ou de la personne."
Avant de contacter une relation mutuelle après une rupture, soyez 100 % honnête avec vous-même : la relation est-elle close et êtes-vous en paix avec la rupture, ou la souffrance est-elle toujours là ? Est-ce que vous voulez simplement dire bonjour ou vous servez-vous de vos relations avec les membres de la famille ou les ami·es commun·es de votre ex pour maintenir un lien ? 
Publicité
Même si vous vous quittez en bons termes, Sussman vous encourage à faire une pause temporaire avec les personnes que vous connaissez par l'intermédiaire de votre ex, tant pour votre bien que par respect pour votre ancien partenaire. Soyez ouvert·e avec eux : expliquez-leur que pendant que vous vous remettez de la rupture, vous allez peut-être avoir besoin d'espace, mais que vous tenez à leur amitié et que vous reprendrez contact avec eux lorsque vous vous sentirez un peu plus stable. Cependant, même lorsque vous aurez repris contact, vous devrez peut-être leur demander de ne pas vous parler de votre ex. 
Votre ex peut également demander à sa famille de couper les ponts avec vous, souligne Sussman. Cela peut être blessant lorsque vous réalisez que le frère ou la sœur de votre ex vous a retiré de sa liste d'amis ou bloqué sur les réseaux sociaux, mais Sussman recommande de prendre les devants : oubliez cette relation et concentrez-vous sur le reste de votre vie. 
Bien sûr, c'est plus facile à dire qu'à faire. Il est fréquent d'avoir l'impression de n'avoir personne sur qui se reposer pendant une rupture, surtout si vous mettez un terme à une relation à long terme ou à un mariage, et que vos vies et vos cercles sociaux sont devenus très imbriqués. C'est alors que la thérapie peut être utile. Mais Sussman suggère également de sortir de sa zone de confort pour nouer de nouveaux liens. "Passez en revue toutes les personnes de votre vie. Y a-t-il des personnes qui n'étaient pas très impliquées dans votre vie de couple ? Il devrait y avoir des gens - un·e ami·e de fac ou du lycée, un·e ancien·ne collègue que vous aimiez bien, un·e ami·e qui vit dans une autre ville, que vous ne voyez pas souvent", dit-elle. Il peut sembler gênant de renouer le contact avec des personnes dont vous n'êtes plus très proche, mais toute forme de soutien social est essentielle après une rupture, et la plupart des personnes seront ravies de vous aider à traverser ces moments difficiles. Vous n'avez pas besoin de vous lancer dans les détails les plus intimes de votre vie dès le départ ; il suffit de rouvrir ce lien pour pouvoir reconstruire votre vie en dehors de la relation. 
Bien sûr, il est impossible pour certaines personnes de couper entièrement les ponts. Vous avez peut-être des enfants avec votre ancien·ne partenaire, par exemple, et vous devrez peut-être parler fréquemment avec votre ex et, parfois, avec sa famille, afin de régler des questions comme la garde des enfants. Dans ce cas, Sussman estime qu'il est toujours préférable de limiter les communications à un minimum, surtout juste après la rupture.
Souvenez-vous que ce n'est pas forcément pour toujours. "Vous pouvez reprendre contact avec ces personnes à un autre moment de votre vie, lorsque vous aurez cicatrisé, dit Sussman, si vous en avez toujours envie."

More from Wellness