“Crymaxing” : quand l’orgasme vous fait pleurer

Photographed by Lula Hyers.
D’une personne à l’autre, l’orgasme peut prendre des formes très différentes. Il peut être accompagné de gémissements, de tremblements et même de squirting pour certaines personnes. Mais qu'en est-il des larmes ? Pleurer pendant l'orgasme, ce qu’on appelle parfois "crymaxing", peut vous surprendre si ça vous arrive pour la première fois. Mais en réalité, ça n’a rien de surprenant.
Lorsqu’on a un orgasme, notre cerveau et notre corps sont submergés d'hormones, dont l'ocytocine (l'"hormone des câlins") et la dopamine (l'"hormone du bonheur"). Notre corps a également une réaction physique : vous pouvez remarquer des tremblements dans les jambes, une sensation de chaleur dans la poitrine ou une augmentation du rythme cardiaque. En gros, les orgasmes peuvent être très intenses - et les réactions à ceux-ci, y compris les pleurs, varient d'une personne à l'autre.
Publicité
Une étude de 2017 a identifié de nombreux "phénomènes péri-orgasmiques", c'est-à-dire "des symptômes physiques ou psychologiques inhabituels ressentis subjectivement par certains individus en réaction à l'orgasme". Sur cette liste, on retrouve les pleurs, le rire, les éternuements, les maux de tête et même les douleurs aux pieds. Les auteurs ont conclu que l'étude "confirme l'existence de phénomènes péri-orgasmiques divers et fréquemment reproduits". En d'autres termes, il existe de nombreuses variations dans la façon dont on peut réagir à l'orgasme.
Il est important de noter que pleurer pendant l'orgasme n’est pas forcément synonyme de tristesse - en réalité, de nombreuses personnes à qui cela arrive affirment se sentir merveilleusement bien. "Il est très courant pour moi de pleurer quand j'ai eu un orgasme très puissant ! J'ai dû prévenir mes partenaire lol", écrit une “crymaxeuse” sur Reddit. "Ca m'est arrivé juste après mes meilleurs/plus forts orgasmes ! C'est incroyable", ajoute une autre.
D'autres personnes peuvent se sentir tristes ou angoissées lorsqu'elles ont un orgasme - en particulier s'il y a un facteur aggravant, comme par exemple recoucher avec un ex, ou être stressée par le travail. "Les orgasmes qui impliquent une forte accumulation émotionnelle peuvent potentiellement vous faire pleurer après l’orgasme", écrit Emily Nagoski, auteur de Come as You Are : The Surprising New Science That Will Transform Your Sex Life, sur la plateforme de santé ShareCare.
Et de continuer : "Vous voyez, pleurer, c'est une question d'intensité, pas de valeur. Peu importe ce que vous ressentez, ce qui compte, c'est l'intensité à laquelle vous le ressentez. On pleure aussi bien de joie que de peine. C'est simplement une façon de libérer des émotions intenses. L'orgasme constitue également la libération d'émotions intenses - en effet, la recherche sur l'orgasme est souvent qualifiée dans la littérature psychologique de "recherche sur les émotions".
Si vous pleurez durant l'orgasme parce que vous vous sentez en détresse ou que vous avez mal, cela peut être indicateur d’un autre problème - il existe par exemple un lien entre les orgasmes douloureux et certains médicaments, et le sexe peut parfois être émotionnellement éprouvant pour les survivants d'un traumatisme sexuel. Si les pleurs pendant l'orgasme s’accompagnent d’un mal être, il est conseillé de consulter un thérapeute ou un gynécologue-obstétricien (selon que la détresse est émotionnelle ou physique). Mais si vous pleurez et que vous vous sentez bien, pas de raison de s’inquiéter pour ces larmes. Ce n'est qu'une des nombreuses façons dont votre corps peut réagir à l'orgasme !

More from Sex & Relationships