Ces “sugar babies” à la retraite nous racontent leur vie d’après

Design par Dionne Pajarillaga.
Beaucoup a été dit et écrit sur le thème du sugar dating et toutes ses subtilités. On a exploré ses avantages et le train de vie luxueux qui vient souvent avec. On a parlé de la façon de se protéger tout en participant activement à la communauté. Et on a discuté des meilleures façons de trouver un sugar daddy. Mais pour ce qui est de la vie après le sugar dating, il reste encore beaucoup de choses à découvrir. 
Par nature, la plupart des relations sugar dating sont courtes, intenses et temporaires. Après un certain temps, la majorité des sugar babies cherchent à quitter la communauté et reprendre une vie "normale". Mais est-ce aussi simple qu'il n'y paraît ? Pour faire court, la réponse est non. 
Publicité
Si une relation de sugar dating saine partage certains fondements avec une relation ordinaire (respect, communication, respect de certaines limites), les deux types de relation nécessitent une mentalité différente afin de se dérouler dans les meilleures conditions. D'une part, les relations entre sugar baby et sugar daddy sont fortement transactionnelles et établissent des normes (coûteuses) que les partenaires ordinaires pourraient avoir du mal à tenir. Kelsey Dunn, une sugar baby à la retraite de 26 ans, a confié à Refinery29 que le retour à une relation amoureuse normale était l'une des choses les plus difficiles qu'elle ait jamais eu à faire. "Ma première relation vanille après 4 ans de sugar dating a été un vrai cauchemar. Avant ça, je me faisais transporter par avion pour mes dates et je recevais de l'argent de poche chaque semaine, puis j'ai commencé à sortir avec quelqu'un qui gagnait autant que moi et qui ne pouvait évidemment pas m'offrir ce train de vie. Mon cerveau a eu du mal à faire la transition."

J'étais un boulet toxique qui exigeait constamment de l'argent et d'autres faveurs.

Kelsey Dunn
Dr Miro Gudelsky, psychologue et sexologue agréé, explique que certains sugar babies ont du mal à voir le sugar dating comme un business et à le séparer de leur vie perso. Lorsque les deux sont entremêlés, les attentes peuvent devenir déraisonnables, égoïstes et problématiques. "J'ai vu des sugar babies qui attendaient qu’on leur offre un cadeau en échange de leur simple présence. On peut facilement se perdre dans cette attitude et, lorsque cela se produit, la capacité à nouer des liens plus profonds dans une relation s'en trouve réduite."
Publicité
Dunn explique que, même si elle aimait vraiment la personne avec qui elle sortait à l'époque, la rupture était inévitable. "J'étais un boulet toxique qui exigeait constamment de l'argent et d'autres faveurs. Je n'ai jamais proposé de payer pour aucun de nos rendez-vous et, chaque fois qu'on faisait l'amour, j'attendais quelque chose en retour. Je refusais aussi de lui témoigner de l'affection quand je n'arrivais pas à mes fins. C'était difficile de le voir comme plus que quelqu'un qui me kiffait et qui pouvait me payer des trucs."
En raison de la nature de leur relation, de nombreux sugar babies s'empêchent délibérément de s'investir émotionnellement avec leur sugar daddy. Il s'agit d'un mécanisme de défense pour garantir une rupture la moins douloureuse possible. Mais rallumer l'interrupteur des émotions peut être compliqué et les sugar babies peuvent finir par ne plus être capables de s'épanouir dans des relations non transactionnelles où un investissement émotionnel est une nécessité. 
"La clé du sugar dating est de protéger ses émotions pour pouvoir vraiment faire preuve de finesse et aller au fond des choses", explique Dash Preistley, coach en rencontres et ancienne sugar baby. Preistley, qui était peu affectueuse étant enfant, dit que le sugar dating a exacerbé ce trait de caractère et l'a désensibilisée émotionnellement. "J'aime à penser qu'être un sugar baby, c'est jouer un rôle et qu'il faut réussir à en sortir quand on cherche quelque chose à plus long terme. Parfois, on ne parvient pas vraiment à se détacher complètement de ce personnage que l'on s'est créé."
Publicité
Un autre obstacle à la vie après le sugar dating apparaît lorsque les sugar babies prennent l'habitude de choisir des partenaires romantiques pour les mauvaises raisons. Dans une relation ordinaire, le lien peut reposer sur différents éléments comme des aspirations communes, des valeurs communes, une compatibilité émotionnelle et intellectuelle. 
Le sugar dating peut changer le processus de décision organique, car il ne prend pas en compte ces éléments. Ainsi, les "sugar babies" sont plus susceptibles d'ignorer les "red flags" au profit de la compatibilité financière, qui leur est familière. 
"Je sors avec beaucoup d'hommes prétentieux et égocentriques. Ils ne font pas de bons partenaires à long terme mais leur argent m'aide à faire abstraction de leur personnalité."
Comme elle, Autumn Cody a pour habitude d'ignorer les gros défauts de ses partenaires à la faveur de leurs finances. "J'étais dans une relation avec un gars qui venait d'une famille riche. C'était une personne vraiment toxique, on se disputait tout le temps et on ne partageait pas les mêmes valeurs, mais je me suis accrochée parce que j'avais plein d'avantages grâce à l'argent de sa famille."
Cette approche du couple est non seulement épuisante et destructrice, mais elle peut aussi conduire les sugar babies à accepter les abus au sein de la relation. 
Cependant, la vie après le sugar dating n'est pas toujours aussi sombre. Cela ne se résume pas à des actions égoïstes et des pensées superficielles. Dr Gudelsky, qui travaille régulièrement avec des travailleur·euses du sexe, rapporte que nombre de ses client·es se sont trouvé·es grâce au sugar dating.
Publicité

Parce que la majorité de mes relations amoureuses ont été du sugar dating, je n'ai jamais eu peur de m'imposer et de demander ce que je veux et ce que je sais que je mérite

Dash Preistley
Les sugar babies peuvent gagner en confiance, prendre conscience de leur valeur et mieux cerner ce à quoi elles aspirent dans la vie. Cody peut le confirmer en expliquant que le sugar dating a considérablement renforcé sa confiance en elle. J'ai commencé à pratiquer le sugar dating pour le plaisir quand j'étais en deuxième année d'université. Avant ça, j'étais une personne très peu sûre d'elle mais une fois que j'ai commencé à recevoir de l'attention et des tas de cadeaux, j'ai réalisé que j'étais une 'bad bitch' et que je pouvais vraiment tout réussir."
"Baser sa valeur personnelle sur l'opinion des autres n'est pas l'option la plus saine", ajoute Dunn. "Mais je pense que cette validation est juste ce qu'il faut pour donner le coup d'envoi de votre voyage vers l'amour de soi."
Le sugar dating peut renforcer la confiance, mais aussi apprendre aux sugar babies à fixer des limites fermes et saines au sein du couple. Avant même qu'une relation ne commence, les deux parties établissent un cadre, des limites et des exigences, ce qui crée un précédent pour la façon dont les sugar babies aborderont leurs futures relations amoureuses. 
"Parce que la majorité de mes relations amoureuses ont été du sugar dating, je n'ai jamais eu peur de m'imposer et de demander ce que je veux et ce que je sais que je mérite", dit Preistley. 
Selon Dr Gudelsky, savoir parler de ses désirs, de ses attentes et de ses besoins est une compétence que peu de jeunes apprennent à développer. "Nous nous retrouvons donc avec des adultes qui ne savent pas demander ce qu'ils veulent vraiment et qui parfois ne le savent même pas eux-mêmes. Apprendre à demander ce que l'on veut dans un contexte intime est très important et c'est une bonne chose que le sugar dating permette de développer cette compétence."
Comme pour tout autre job, Dunn explique qu'il est important de se lancer dans le sugar dating avec une connaissance complète de ce qui nous attend. "Les gens parlent beaucoup de l'aspect glamour du sugar dating et pas assez de toutes les façons dont cela pourrait vous nuire. C'est pourquoi j'encourage tout le monde à poser les bonnes questions et à se fier aux bonnes personnes."

More from Sex & Relationships