Beauté : oubliez la cire, dites bonjour au sugaring

Illustration : Mallory Heyer
Quand il s'agit de s'épiler, il n'y a pas de méthodes universellement admises. Certain·e·s préfèrent la cire, d'autres le rasage, l'épilation définitive ou encore la crème dépilatoire...Mais s'il y a bien une méthode qui a le vent en poupe en ce moment (en plus du choix de ne plus s'épiler, tout simplement), c'est le sugaring.
Le principe : utiliser un mélange de sucre-citron-eau pour retirer les poils, à la manière d'une cire, en plus naturel, plus économique et moins douloureux. Curieux·se ? On le savait. C'est pour ça qu'on est allé interrogé Courtney Claghorn, directrice du centre Sugared+Bronzed, un salon de beauté de renommée à Santa Monica. Retrouvez l'intégralité de notre interview dans ce qui va suivre.
Publicité
L'entretien qui va suivre à été mené par Megan Decker et édité pour plus de clarté et de concision.

Qu'est-ce que le sugaring ?

Le sugaring est une méthode d'épilation traditionnelle qui nous vient d’Égypte. Le traitement consiste à appliquer une pâte qui contient 3 ingrédients naturels et ultra efficaces lorsque combinés : du sucre, du citron et de l'eau. La pâte doit être utilisée lorsqu'elle est encore tiède, et posée dans le sens inverse de la pousse du poil. En retirant la pâte, le poil est épilé à la racine. Mais plutôt que d'épiler contre le sens de la pousse – comme c'est le cas avec de la cire, on dirige le geste dans le sens du poil c. Plus efficace que la cire, le sugaring promet une peau douce pour un petit mois.

En quoi est-ce différent de l'épilation à la cire ?

La première différence, c'est dans sa formulation. La cire est généralement obtenue grâce à des dérivés synthétiques, tandis que le sugaring se limite à n'utiliser que du sucre, du citron et de l'eau qu'on fait cuire ensemble. C'est très économique, hypoallergénique et naturel. La deuxième différence réside dans l'application du produit et le geste dépilatoire. Plutôt que de retirer la pâte dans le sens inverse de la pousse, on retire dans le sens de la pousse, ce qui est beaucoup moins douloureux et traumatisant pour la peau. Par contre, on veille à appliquer contre le sens de pousse pour « redresser « » les poils.
Publicité
Beaucoup de gens se tournent vers le sugaring parce qu'ils recherchent une épilation à la racine qui soit moins douloureuse, plus naturelle et moins irritante. Et en effet, avec le sugaring on observe beaucoup moins d'irritations, rougeurs et autres boutons qu'avec la cire.

En quoi c'est moins douloureux ?

Comme vous le savez, la douleur est quelque chose de très subjectif et qui donc varie d'une personne à l'autre. Je remarque qu'à la première séance de sugaring, mes clients trouvent l'épilation aussi douloureuse qu'avec de la cire. C'est parce qu'ils présentent souvent des poils incarnés, à cause des précédentes techniques dépilatoires utilisées, comme le rasage ou la cire - qui nécessitent d'enlever ou de couper le poil dans le sens inverse de la pousse. Après deux ou trois séances, c'est différent. L'épilation est beaucoup moins douloureuse, le poil moins dru et votre peau moins agressée. Si en plus vous réalisez des gommages réguliers, vous verrez que votre peau sera transformée, et l'épilation de moins en moins douloureuse au fil des séances.

Quelle partie du corps peut être épilée avec le sugaring ?

On peut tout épiler avec le sugaring, mais c'est vrai que je reçois beaucoup de demandes pour le bikini. Je pense que c'est parce que le maillot est une zone très sensible et réactive, et c'est là que le sugaring peut vraiment faire des merveilles. On demande généralement à nos clients qui se rasent le maillot d'attendre au moins deux semaines avant leur séance de sugaring. L'idéal, c'est quand le poil fait la taille d'un grain de riz. Si vous êtes assidu·e avec le sugaring, une séance mensuelle suffit. On utilise aussi le sugaring sur les jambes et les bras, ça marche très bien. Je dirais que c'est moins évident sur le visage, car la surface est étroite et on est pas aussi précis qu'avec une micro-bande de cire, puisque c'est une pâte. J'évite aussi d'épiler mes clients qui prennent de la vitamine A acide, autrement dit du rétinol ou des rétinoïdes (utilisés dans le traitement de l'acné par exemple).
Publicité

Combien ça coûte en moyenne ?

En général, ça va de 9 € à 14€ pour les avant-bras, 26 à 35 € pour le maillot. C'est plus ou moins le même prix que la cire en fait.

Ça s'adresse à qui ?

Tout le monde peut avoir recours au sugaring. Si vous tolérez la cire, vous tolérez le sugaring, mais l'inverse n'est pas vrai. Le sugaring convient particulièrement aux peaux sensibles et réactives ou encore les personnes sujettes aux poils incarnés. Ce qui est génial, c'est qu'il est tout à fait possible de se faire épiler avant d'utiliser un spray autobronzant, ce qui n'est pas conseillé avec l'épilation à la cire.
Publicité

More from Skin Care