J’ai 30 ans. Est-ce trop tard pour changer de carrière ?

Illustration par Joonho Ko.
De nos jours, il y a beaucoup de choses à affronter sur le chemin du succès. Il ne s'agit plus d'avancer tête baissée, de travailler dur et de gravir les échelons (comme si ça avait jamais été le cas). Aujourd'hui, le chemin de la réussite est résolument plus sinueux. Du plus banal - maîtriser le jargon et les apéros networking après le travail (non, Kevin, je n'ai pas envie de prendre un autre verre, sur Zoom ou ailleurs) - au plus sérieux - on pense au harcèlement sexuel, aux préjugés implicites et à la discrimination pure et simple - la situation est plutôt sombre. Même l’environnement dans lequel nous travaillons a évolué : des start-ups sans service des ressources humaines aux indépendants, nous n'avons pas toujours la chance de bénéficier du filet de sécurité (relatif) que devrait offrir un emploi à temps plein. Ajoutez à cela une pandémie et, entre le chômage partiel et les licenciements, le travail à domicile et la minimisation de l'impact sur les patrons, c'est un miracle que nous continuions à avancer.
Publicité
C'est pourquoi on s'est dit qu'un peu d'aide serait la bienvenue. Heureusement, Cate Sevilla, écrivaine, auteure et ancienne rédactrice du site web The Pool, qui a également travaillé pour des gros poissons comme Google, a rédigé un guide pour nous : How To Work Without Losing Your Mind (Comment travailler sans perdre la tête). Qu'il s'agisse de survivre à l'enfer du manager (bonjour le gaslighting), d'éviter le burn-out ou d'arrêter de se comparer aux autres, ce livre vous aide à naviguer dans le monde confus du travail moderne. Et au cours des prochaines semaines, Cate va répondre à vos questions sur la façon de traiter vos problèmes spécifiques.
Cette semaine : quand est-il trop tard pour tout plaquer et repartir à zéro ?
DashDividers_1_500x100_3
"Je sais que c'est fou en pleine pandémie, mais je pense à quitter mon travail et à repartir de zéro. L'année dernière m'a vraiment fait réfléchir à ce qui est important et j'ai l'impression que tout l'enthousiasme que j'avais autrefois pour mon travail a disparu. J'ai 30 ans, alors je veux juste savoir dans un premier temps : ai-je perdu la tête ?! Je suis bien payée et je repartirais du bas de l'échelle. J'envisage d'enseigner ou de faire un travail dans le domaine social, mais comment savoir si je serais douée ? J'ai essayé un de ces tests de personnalité en ligne qui vous indique où vos compétences peuvent s'appliquer, mais je ne suis pas sûre qu'elles soient légitimes. J'ai un peu d'argent disponible : cela vaudrait-il la peine d'investir dans un coach de carrière ? Mais comment savoir qui choisir ?"
Publicité
La réponse de Cate : La réponse courte à votre question "Ai-je perdu la tête ?" est NON. Absolument pas. Il y a tellement de gens de votre âge qui atteignent un certain point culminant dans leur carrière et qui se disent : "Je pense avoir fait le tour !" Il y a tant de raisons pour lesquelles nous pouvons ne plus aimer notre travail ou notre carrière actuelle et vouloir tout simplement tout plaquer et repartir à zéro. Cela semble audacieux et compliqué dans le meilleur des cas, mais comme vous l'avez dit, cela peut sembler encore plus "fou" en pleine pandémie. Changer d'emploi ou de carrière pendant une pandémie peut sembler intimidant, mais cela dépend vraiment de votre situation personnelle. Je pense que la grande question qui se pose ici a moins à voir avec la pandémie et le moment de ce changement, mais plutôt avec la raison pour laquelle vous voulez que ce changement intervienne.
Je vous conseille avant tout de passer du temps à explorer pourquoi vous avez perdu votre enthousiasme pour votre travail. Il semble que vous ayez commencé à explorer ce que pourrait être votre prochain projet, mais je vous mets au défi d'examiner aussi pourquoi vous vous sentez ainsi dans un premier temps. Votre rôle actuel ne correspond plus à vos valeurs ? Avez-vous le sentiment que votre objectif personnel a changé ? Vous vous ennuyez ? Si l'un des points ci-dessus vous semble familier, je vous invite à réfléchir si votre travail doit vous aider à exprimer ces valeurs ou ce but (ou à lutter contre l'ennui). Ou pourriez-vous vous sentir satisfaite d'explorer un nouveau passe-temps, de faire du bénévolat ou même de lancer une sorte de projet parallèle ?
Je pense que se poser ce genre de questions sera plus révélateur qu'un test de personnalité en ligne. C'est merveilleux que vous ayez un peu d'économies à investir dans ce domaine - peut-être dans un coach de carrière si c'est quelque chose qui vous intéresse. Mais cela pourrait également être utile pour une formation ou un cours que vous pourriez avoir besoin de suivre si vous souhaitez finalement changer de carrière. Ce qui est passionnant avec le changement, c'est qu'il n'y a aucun moyen de savoir si nous serons "bons à quelque chose" avant de l'essayer. Mais nous pouvons minimiser les risques (financiers et émotionnels) si nous faisons vraiment appel à nos propres désirs et motivations avant de prendre une décision importante.

More from Work & Money