Comment séparer ses biens après une rupture, selon une experte

Photo par Rachel Cabitt.
Charlotte* était amoureuse. Elle avait rencontré son partenaire au lycée. Ils étaient ensemble depuis quatre ans. Ils avaient même emménagé dans le même appartement. En vérité, elle n'aurait pas pu imaginer un avenir sans lui. Puis, sans prévenir, et juste après avoir renouvelé leur bail pour une année supplémentaire, les choses ont commencé à tourner au vinaigre. Alors que leurs disputes s'intensifiaient et que leur méfiance l'un envers l'autre grandissait, Charlotte s'est rapidement retrouvée dans une relation qui n'allait pas durer. Lorsqu'ils se décident enfin, sous la forme d'une dispute épique de trois heures, Charlotte est confrontée à une nouvelle réalité. Le partenaire sur lequel elle avait appris à compter, la personne avec laquelle sa vie était si profondément liée, n'allait plus être là.
Publicité
Les ruptures sont dures. Le processus émotionnel et délicat dans lequel deux personnes tentent de séparer leurs vies est douloureux et difficile pour les deux parties. Et si vous étiez ensemble depuis un certain temps, il peut y avoir beaucoup de choses à séparer l'un de l'autre - meubles, logement, ami·e·s et même argent.
Dans le cas de Charlotte, l'une de ses premières réactions après la rupture a été de penser à leurs responsabilités financières communes. Ils avaient un bail, de l'argent qu'elle avait prêté à son partenaire et des meubles qu'ils partageaient et ils devaient maintenant trouver un moyen de s'en séparer. Bien que Charlotte ait eu du mal à traverser le processus avec son partenaire, son histoire n'est pas unique.
Dans le cadre de mon travail chez Zeta, une société spécialisée dans les finances familiales, j'ai eu le privilège de passer du temps avec des milliers de couples. Et si notre objectif est d'aider les familles à rester unies, beaucoup de nos couples ont embrassé quelques grenouilles avant de trouver leur prince ou leur princesse. Dans le cadre de ces aventures, des couples ont raconté d'innombrables histoires de ruptures et de finances - dont certaines les ont conduits à la faillite.
Mais ça ne doit pas forcément être votre histoire. J'aimerais profiter de cette occasion pour vous donner quelques conseils sur la façon de gérer la séparation de vos biens lors d'une rupture, en m'inspirant des centaines d'histoires que j'ai entendues de vive voix.

Comprenez ce que vous avez (ou devez) ensemble et quelles sont vos responsabilités futures à deux.

Publicité
Souvent, dans la tourmente émotionnelle d'une rupture, il n'est pas toujours facile de penser rationnellement. Dans la mesure où vous le pouvez, la première chose à faire est de comprendre l'état de vos finances communes. Si vous étiez auparavant le gestionnaire de l'argent dans votre relation (et même si vous ne l'étiez pas), vous voudrez certainement créer une liste complète de tous vos actifs et passifs que votre partenaire pourra voir et modifier. Il peut s'agir de comptes bancaires, de cartes de crédit, de meubles ou d'une voiture. Prenez le temps de détailler ces biens partagés et attribuez une valeur monétaire à chacun d'entre eux si vous le pouvez. Si vous avez des animaux domestiques ou des enfants ensemble, réfléchissez à la manière dont ces responsabilités affecteront vos finances à l'avenir, et incluez ces coûts dans votre liste.

Établissez un plan pour diviser vos biens communs de manière équitable, mais pas nécessairement de manière égale.

Lorsque vous avez le cœur brisé ou que vous êtes en colère, il peut parfois être difficile de savoir ce qui est juste. L'argent devient souvent une arme dans une rupture, utilisé pour appuyer sur le bouton final de la relation ou comme une punition d'un·e partenaire à l'autre. Et même si cela peut être tentant, rappelez-vous que, quelles que soient les conditions de votre rupture, votre partenaire est quelqu'un que vous avez aimé. Dans la mesure du possible, examinez la liste ci-dessus et trouvez un arrangement qui soit équitable pour vous deux. Il est important de noter qu'"équitable" ne signifie pas nécessairement "égal", et que trouver votre définition de l'équité peut nécessiter une aide extérieure. N'hésitez donc pas à demander à un·e ami·e neutre ou à un·e médiat·eur·rice d'intervenir.
Publicité

Documentez tout accord futur.

Les histoires les plus horribles que j'ai entendues auraient souvent pu être évitées en documentant clairement ce qui a été convenu. Alors, même si cela peut sembler être une demande étrange, faites un effort pour documenter votre décision entre vous et votre partenaire. Certains couples font dans la simplicité en s'envoyant un e-mail dans lequel ils reconnaissent leur décision et confirment leurs responsabilités futures.
D'autres, en particulier celles et ceux qui mettent en jeu de grosses sommes d'argent, voudront formaliser l'accord de manière plus contraignante sur le plan juridique. L'important ici est d'éliminer toute confusion et de s'assurer que les deux parties comprennent ce qu'elles acceptent, aujourd'hui et à l'avenir. Si nécessaire, envisagez d'ajouter dans l'accord certaines conséquences si vous ou votre partenaire ne respectez pas vos engagements. Ainsi, si l'un·e de vous compte sur la contribution de l'autre, vous ne serez pas laissé·e en plan.

Dans la mesure du possible, fixez une date limite à laquelle vous déclarez vos dettes réglées.

Si vous en avez la possibilité, envisagez une "date de fin" pour votre arrangement, même si elle se situe dans plusieurs années. Par exemple, dans le cas où vous auriez prêté de l'argent à votre partenaire et que vous souhaiteriez être remboursé·e, convenez que votre partenaire vous enverra un paiement mensuel de X € pendant un total de X années. Même si cela ne couvre pas la totalité de la dette, cela vous donne à tous deux une structure, un calendrier et un montant total de remboursement clairs. Évidemment, cela est beaucoup moins réalisable lorsque vous négociez au sujet des enfants, mais pour tout le reste, demandez-vous combien de temps vous voulez rester lié·e financièrement à cette personne.
Publicité
Bien que ces conseils puissent être utiles, il y a certainement des cas où les choses ne se déroulent pas comme prévu. Malheureusement, il peut être difficile de remédier à une rupture difficile après coup, c'est pourquoi des outils tels que les contrats de mariage sont particulièrement utiles lorsque vous prenez pour la première fois des décisions financières importantes ensemble. Dans le cas de Charlotte, elle a surtout retenu qu'il fallait bien réfléchir avant de signer un accord financier avec un partenaire. En racontant son histoire, elle a répété que dans ses relations ultérieures, elle a été beaucoup plus réfléchie avant d'assumer des charges financières qui l'obligent à compter sur son partenaire. Heureusement pour Charlotte, elle a depuis trouvé un prince avec qui construire un avenir.
*Le nom a été modifié.
Aditi est la fondatrice et PDG de Zeta, où elle a pour mission d'aider les couples à maîtriser leur argent. Elle rêve d'être un jour l'Oprah indienne et entretient ses compétences sur The Money Date, un podcast qu'elle co-anime avec son mari et où ils interrogent des couples sur l'amour et l'argent. Vous pouvez la retrouver sur aditishekar.com.

More from Work & Money