Mise sous tutelle de Britney Spears : ses fans protestent

Photo : Andrew Cullen/The New York Times.
Sous les spotlights depuis plus de vingt ans, Britney Spears aura été l'icône pop de toute une génération. Mais c'est aussi une femme d'affaire, qui en plus d'avoir vendu plus de 33 millions d'album rien qu'aux US - et 137 700 $ rien qu'avec ses shows à Vegas - a enchaîné les partenariats avec Pepsi, Elizabeth Arden, Polaroid, Toyota et plus encore. Seulement, ce que beaucoup ignorent, c'est que c'est son père qui tient les rennes de son empire. Depuis 2008 en effet, Jamie Spears a obtenu le droit de tutelle sur sa fille, de même pour son avocat Andrew Wallet, qui prennent ensemble toutes les décisions importantes concernant la vie et les finances de Britney (!).
Publicité
C'était sans imaginer qu'un mouvement appelé « #FreeBritney » allait gagner les foules quelques années plus tard, le temps que cette mise sous tutelle fasse suffisamment parler d'elle pour que les fans crient au scandale. Jamie étant tombé gravement malade, c'est maintenant la mère de Britney qui tente de régir sa vie. On vous dit tout ce qu'il faut savoir sur la mise sous tutelle de la star.

Mais qu'est-ce qu'il se passe avec Britney Spears ?

En janvier 2019, Britney a annoncé qu'elle devait annuler toutes les dates de son show appelé « Britney : Domination. » La raison ? Elle aurait besoin de prendre du temps pour elle et passer du temps avec son père, qui a failli mourir d'une rupture traumatique du colon en novembre dernier.
Coup de théâtre : en mars dernier, l'avocat de Britney a renoncé à être le tuteur de Britney. Il ne fera aucune déclaration publiques, même si l'on suppose que c'est parce qu'il n'a pas reçu l'augmentation qu'il avait exigé quelques mois plus tôt. Parce que personne ne s'est proposé pour le remplacer, Jamie reste donc le seul tuteur officiel de Britney.
Maintenant, le coeur de la polémique : en avril dernier, Britney a posté une vidéo sur Instagram annonçant qu'elle avait décidé de faire une pause dans sa carrière, une pause « indéterminée » plus précisément. Et c'est là que les fans ont commencé à spéculer sur l'éventualité que Britney soit retenue en hôpital psychiatrique contre sa volonté, ce qu'elle a démenti.
Publicité
Pourtant, il y a quelques semaines, Britney et sa mère ont été aperçues dans un tribunal de Los Angeles. Apparemment, Lynne Spears aurait demandé à être impliqué dans la tutelle de sa fille, tandis que Britney aurait fait une demande (non-spécifiée) au tribunal. Quoiqu'il en soit, on sait que le procès s'est terminé sur une « demande de réévaluation de mise sous tutelle. » On ignore seulement si celle-ci concerne la responsabilité de Britney vis-à-vis de ses enfants ou sa propre mise sous tutelle, même si on penche pour la seconde option.
Une source proche a d'ailleurs déclaré à CNN : « Bien évidemment que Britney souhaite mettre un terme à sa mise sous tutelle, mais c'est justement parce qu'elle n'est pas à même de comprendre que c'est pour son bien. Parce qu'elle n'est pas en état de prendre les bonnes décisions pour elle-même. Ça ne veut pas dire qu'il faut l'enfermer. Elle est quelque part entre les deux. C'est une liberté conditionnelle, mais elle travaille là-dessus. C'est un travail de tous les jours. »
Apparemment, une nouvelle audience est prévu en septembre prochain. En revanche, elle n'a définitivement plus le droit d'approcher son ancien manager, Sam Lutfi, qui serait apparemment très impliqué dans le mouvement #FreeBritney.

Quelques mots sur la mise sous tutelle...

Selon le site officiel des services publics, « La tutelle est une mesure judiciaire destinée à protéger une personne majeure et/ou tout ou partie de son patrimoine si elle n'est plus en état de veiller sur ses propres intérêts. Un tuteur la représente dans les actes de la vie civile. Le juge peut énumérer, à tout moment, les actes que la personne peut faire seule ou non, au cas par cas. »
Publicité
Le père de Britney est chargé de veiller sur le capital de sa fille, qui s'élève à plus de 47 millions de dollars, mais aussi sur sa santé mentale et ses affaires personnelles. D'après les documents de la Cour de Justice, Jamie est autorisé à mener à bien « tous les engagements professionnels et activités incluant vidéos, tournées, émissions télévisées et autres activités, tant que celles-ci sont approuvées par l'équipe médicale de Britney. » Apparemment, Britney n'aurait même pas le droit de signer sa propre déclaration d'impôt, de se remarier, ni même d'avoir sa propre adresse e-mail.

Qu'est-ce qui s'est passé pour que Britney soit mise sous tutelle ?

Depuis 2008 et suite à plusieurs hospitalisations en hôpital psychiatrique et cures de désintoxication, Britney a été placée sous tutelle. Il aura aussi été décidé qu'elle n'aurait plus le droit de revoir son ancien manager et financé, toujours Sam Lutfi donc, qui d'après la famille de Britney, l'aurait drogué et manipulé tout le temps de leur relation.
On se souvient bien sûr également de ces multiples épisodes choquants où Britney avait été aperçue errante, le crâne rasé et sans sous-vêtements dans les rues de Los Angeles. S'en suivra une série de visites de la DASS américaine, alertée par le comportement auto-destructeur de Britney et ses addictions à l'alcool et aux drogues, puis la perte du droit de visite de ses enfants suite à son divorce avec Kevin Federline.
Si la mise sous tutelle de Britney devait être temporaire, cela fait maintenant plus de dix ans que la star est placée sous l'autorité de son père. On espère que la chanteuse de Toxic finira par reprendre le contrôle sur sa vie de femme, mère et entrepreneuse.

More from Music