Il est trop bien corrige certains défauts de l’original — mais pas tous

Photo: Courtesy of Netflix.
Des spoilers sont à venir. L'une des scènes les plus mémorables de l'histoire de la comédie romantique pour adolescents est celle où Rachael Leigh Cook, dans le rôle de Laney Boggs, descend un escalier en robe rouge dans Elle est trop bien. Elle se révèle à Zack Siler, joué par Freddie Prinze Jr, qui est à la fois fier d'avoir transformé une camarade de classe marginale en une fille populaire simplement en lui retirant ses lunettes et en la convainquant de porter une nouvelle tenue. Il commence alors à tomber amoureux d'elle. Ainsi, bien que le film de 1999 comporte quelques scènes à faire grincer des dents, le nouveau remake de Il est trop bien a la tâche difficile de se montrer digne de ce moment culte du cinéma pour adolescents. Personne n'a oublié ce moment. Ce sera aux spectateur·ices - dont certain·es n'étaient pas encore né·es lorsque l'original est sorti - de se faire leur propre idée au sujet du nouveau film, maintenant qu'il est sur Netflix. Mais pour tou·tes celleux qui se demandent si les deux films se ressemblent sur le plan de l'histoire d'amour et du relooking, vous êtes au bon endroit. Si Il est trop bien est très similaire à Elle est trop bien, il y a un élément clé qui change tout : les réseaux sociaux.
Publicité
Tout d'abord, voici ce qui se passe dans la version originale de Elle est trop bien
Le principe de base des deux films est le même : un·e lycéen·ne populaire doit faire d'un·e lycéen·ne impopulaire la reine ou le roi du bal de fin d'année pour un pari, mais il ou elle finit par tomber amoureux, après quoi le pari est révélé, ce qui gâche tout.
Dans Il est trop bien Zack est mis au défi de faire de Laney la reine du bal de fin d'année, mais ils commencent à s'apprécier à mesure qu'elle gagne en assurance et qu'il se rend compte que la popularité ne fait pas tout.
À la fin du film, après la révélation du pari, Zack se rend au bal de fin d'année avec sa sœur, et Laney y va avec Dean (Paul Walker), un type qui essaie juste de coucher avec elle. L'ex de Zack, Taylor (Jodi Lyn O'Keefe), gagne le titre de reine du bal ; Laney repousse les avances de Dean et rentre chez elle où Zack l'attend. Ils s'avouent leur amour. Zack, qui a perdu le pari, doit se présenter nu sur la scène de la remise des diplômes.
La fin de Il est trop bien est similaire, à quelques détails près
Dans Il est trop bien, le personnage principal, Padgett (Addison Rae), est un peu l'équivalent de Zack dans l'original. Elle est une star des réseaux sociaux, qui perd un important sponsoring après qu'une vidéo embarrassante d'elle découvrant que son petit ami Jordan (Peyton Meyer) la trompe soit publiée en ligne. Une amie (Madison Pettis) lui lance un défi : se créer un nouveau chéri et en faire le roi du bal de fin d'année, car cela apaisera également la propriétaire de l'entreprise qui la sponsorise (Kourtney Kardashian). Si vous avez du mal à suivre cette logique, c'est parce qu'elle est un peu ridicule. Le garçon qu'elle doit relooker est un jeune homme solitaire qui aime la photographie et qui répond au nom de Cameron (Tanner Buchanan).
Publicité
Si Padgett est populaire comme l'était Zack, les enjeux sont plus importants ici, car elle est dépendante de son travail sur les réseaux sociaux pour réussir, puisqu'elle n'est pas aussi riche que ses camarades de classe et qu'elle doit payer ses études.
À la fin du film, Padgett se rend seule au bal de fin d'année, Cameron refuse d’y assister. Padgett gagne le titre de reine du bal, mais après avoir prononcé un discours sur la façon dont elle a appris à rester fidèle à elle-même, elle renonce à ce titre. À la sortie du bal, elle trouve Cameron qui l'attend sur un cheval. Ils se réconcilient et partent ensemble à la découverte de l'Europe. Padgett, qui a perdu le pari, se fait tatouer "loser" et Cameron en fait autant. (Note aux plus jeunes : il n'est pas nécessaire de respecter les termes d'un pari, surtout s'il a été fait avec une ex amie, qui essayait secrètement de bousiller votre vie !).
La morale de l'histoire reste à peu près la même
Si la morale de Elle est trop bien est "l'habit ne fait pas le moine", celle de Il est trop bien "restez fidèle à vous-même". Ainsi, on se concentre un peu plus sur la façon dont les personnages se voient eux-mêmes, et pas seulement sur la façon dont ils se voient les uns les autres. Par exemple, Padgett finit par changer sa stratégie sur les réseaux sociaux grâce à ce qu'elle apprend sur le fait d'être elle-même et cesse de cacher qu'elle et sa mère (jouée par Cook en personne) ne sont pas riches.
Publicité
Il reste toutefois quelques problèmes
Encore une fois, nous ne parlons pas ici de la qualité du film - vous jugerez par vous-même - mais il y a quelques problèmes similaires entre les deux films. Par exemple, dans l'original, il y a une tentative d'agression sexuelle qui est prise à la légère. Dans le nouveau film, un autre personnage, Jordan, essaie de pousser une fille à aller plus loin qu'elle ne le souhaite. Si les autres personnages prennent cette affaire au sérieux, elle est résolue par une bagarre burlesque et le personnage de Jordan continue à faire le pitre le reste du film sans vraies répercussions.
Il est évident que l'accent est toujours mis sur l'apparence. Cela se traduit par le relooking de Cameron, qui est complètement objectifié dans le film, mais aussi par le fait que Cameron dit à Padgett qu'elle se "cache derrière son maquillage". Oups. En gros, on remet en question le choix de se maquiller, et ce n'est pas l'idée la plus progressiste.
La meilleure similitude de toutes
La chanson "Kiss Me" de Sixpence None the Richer est toujours là, et c'est toujours un hit.

More from Movies