Avec celles qui profitent du télétravail pour se masturber à la pause déjeuner

Photographie par Amanda Picotte.
De tous les changements que nous avons connus cette année, la fusion du chez-soi et de l'espace de travail est probablement le plus bouleversant sur le plan physique, émotionnel et philosophique. Il fut un temps où la population active urbaine dépensait beaucoup d'énergie à optimiser ses matinées : sport, préparation du café, soins de la peau et choix des tenues, avant de faire la navette pour arriver au bureau tout habillé·e et mentalement prêt·e à affronter la journée.
Aujourd'hui, nous sautons du lit et nous nous installons devant notre ordinateur plus ou moins (dé)vêtu·es - nous travaillons en pyjama ou habillé·es de ce que l'on pourrait comparer à une version vêtement de la coupe mulet (pro en haut, rien en bas). La frontière entre l'éveil et le sommeil, entre la maison et le travail est plus floue que jamais. Mais il semblerait que certain·es aient trouvé un avantage à cette situation. Nos fidèles lecteur·ices semblent consulter certains de nos articles sexe les plus torrides de nuit comme de jour.
Publicité
La seule hypothèse possible : nombreu·ses·x sont celles et ceux qui se masturbent pendant la journée de travail. 
Et pourquoi pas ? Il n'a jamais été aussi facile de faire une petite pause à midi. Petit rappel tout de même : nous parlons ici d'adultes qui s'amusent en solo dans l'intimité de leur maison, loin de l'ordinateur de travail, entre les appels Zoom et non pendant.
Beatrize*, employée d'une compagnie d'assurance âgée de 28 ans, a découvert les joies de la masturbation le midi peu après avoir commandé un sex-toy aux avis plutôt alléchants. Lorsque le colis est arrivé, elle a réalisé que rien ne l'empêchait de le tester sur-le-champ. À mesure que le télétravail s'est généralisé, elle a découvert que la masturbation était le remède parfait à un appel téléphonique stressant ou à une réunion particulièrement éprouvante. "J'ai découvert que cela me donnait presque immédiatement un boost d'énergie et me permettait de me recentrer et de ne pas laisser cette expérience négative avoir un impact sur toute ma journée", explique-t-elle. 
Certaines personnes font des petites promenades innocentes. Elles vont chercher à manger au coin de la rue ou promènent leur chien au milieu de la journée de travail pour décompresser. On peut faire une sieste pendant la pause déjeuner, faire une séance d'entraînement, regarder un épisode de sa série préférée, ou bien vérifier à deux fois que la caméra de l'ordinateur est bien éteinte, et avoir un orgasme à vous décrocher les orteils. Oui, il s'agit techniquement de la journée de travail, ce qui peut rendre la perspective un peu gênante au début. Mais le stress du travail s'invite déjà dans nos foyers, et, bien souvent, dans nos chambres à coucher. Pourquoi ne pourrions-nous pas également profiter de l'apaisement et de la relaxation auxquels nous ne pouvons accéder qu'à la maison pendant la journée de travail ?
Publicité
Amy*, une jeune femme de 23 ans qui travaille dans l'industrie musicale, profite de sa pause déjeuner (ou de toute autre pause pendant la journée de travail) pour s'adonner à sa nouvelle passion. Parfois, elle le fait tous les jours ; d'autres semaines sont plus chargées et ne permettent que quelques séances. "C'est vraiment quelque chose de spontané", dit-elle, "mais j'essaie de le faire quand on a un moment d'accalmie au travail et que je sais que je ne vais pas me toucher au son d'appels ou de notifications manqués de mon boss".
"Au début, j'étais un peu parano", raconte Beatrize, expliquant qu'elle craignait, comme Amy, de recevoir un appel professionnel dès qu'elle s'éloignerait de son bureau. "Puis j'ai réalisé que personne n'était sur mon dos, et que je devrais simplement me laisser aller et apprécier la situation". Elle ajoute qu'elle a quelques règles sur la façon et le moment où elle le fait : "Pas plus de 12 minutes, car au bout de 15 minutes, mon ordinateur se met en veille et modifie mon statut qui est visible par le reste de l'entreprise".
La masturbation est l'une de ces choses extrêmement courantes et humaines qui sont trop universelles pour être ignorées, mais souvent trop taboues pour être avouées. Les appels visio donnent à nos collègues de travail un aperçu de notre vie privée : avec qui nous vivons, les petites habitudes de nos animaux de compagnie et de nos enfants. Nos collègues peuvent découvrir comment on s'habille quand on reste chez nous, et nos arrière-plans Zoom révèlent bien plus que ce qu'on partage d'ordinaire avec un·e collègue. Si autrefois les discussions au bureau avaient tendance à tourner autour de la qualité du café au bureau ou de l'air conditionné trop froid, aujourd'hui nous partageons nos expériences sur les difficultés de s'adapter aux journées de télétravail. Cependant, cette nouvelle habitude, les gens ont tendance à la garder pour eux, à quelques exceptions près. "Il y a un énorme écart d'âge entre moi et certains de mes collègues, donc je dirais que ça serait mal venu de l'admettre", explique Beatrize. "Cependant, ma collègue qui a mon âge est au courant... et je crois qu'elle fait de même !"
Si les statistiques des articles consultés sur notre site révèlent une chose, c'est que les gens sont plus nombreux que vous ne le pensez à se faire plaisir... à l'heure du déjeuner. Et si cette nouvelle vous fait réagir, c'est peut-être parce que vous passez à côté de quelque chose.
*Certains noms ont été modifiés.

More from Sex & Relationships