Cette tendance TikTok était antisémite. Des créateur·ices juif·ves l’ont donc réinventée

Photo : United Artists/Kobal/Shutterstock.
Fiddler on the Roof (Un violon sur le toit), la comédie musicale de Broadway qui a battu tous les records et son adaptation au cinéma, constituent une référence culturelle juive aux États-Unis - et est actuellement au centre d'une tendance antisémite sur TikTok. Mais pour contrer le déferlement de vidéos offensantes, des créateur·ices juif·ves se réapproprient aujourd'hui la tendance, en sensibilisant le public aux clichés antisémites et en soutenant d'autres utilisateur·ices juif·ves sur l'application.
La tendance combine un clip audio de "If I Were a Rich Man", l'un des titres les plus célèbres de la comédie musicale, et un filtre populaire d'Expressify qui exagère les expressions faciales. De nombreuses·x créateur·ices ont fait remarquer que le filtre au "Happy Merchant", un mème antisémite qui a gagné en popularité auprès de l'alt-right et a été identifié comme un symbole de haine par l'Anti-Defamation League.
Publicité
"Quand vous combinez un filtre qui vous fait ressembler au Happy Merchant avec une chanson qui est très importante dans la culture pop juive, qu'est-ce que vous obtenez ?", a demandé un utilisateur. "De l'antisémitisme".
Pire encore, de nombreuses blagues qui exploitent la tendance se rapportent à l'argent, la richesse et la cupidité, ce qui se rattache à d'autres stéréotypes antisémites. Et certain·es utilisateur·ices semblent également se moquer de la voix du chanteur ou de l'utilisation des expressions vocales traditionnelles juives. "Ce filtre en lui-même ? Parfaitement acceptable. Cette chanson en elle-même ? Une chanson parfaitement géniale d'une comédie musicale parfaitement divertissante", a commenté l'utilisateur Rynnstar. "Mais cette tendance, qui combine ce filtre avec ce son sur la voix d'un homme juif, est problématique".
@aidanpleasestoptalking

If you're not jewish and think this is reaching, then please just listen to jewish voices. ib: @bella.the.rat and @saraczka

♬ . - jimboslice1
Souvent, les tendances TikTok commencent à se répandre lorsque les sons sont associés à des effets spéciaux ou à des formats blagues. Lorsque vous entendez les premières notes de la chanson "Sad Song" de Gia Giudice dans The Real Housewives of New Jersey, par exemple, vous savez que vous êtes sur le point de voir les images du souvenir d'enfance le plus embarrassant de quelqu'un. La chanson "A Thousand Miles" de Vanessa Carlton, quant à elle, est désormais automatiquement associée à des créateur·ices convertissant en citations inspirantes des commentaires haineux et des DM reçus.
La chanson de Fiddler était présente sur TikTok bien avant que la tendance ne décolle, et certaines des premières vidéos - partagées autour du 14 avril - n'incluaient pas du tout l'effet. Mais dès le 22 avril, de nombreuses·x utilisateur·ices associaient l'audio au filtre. Comme l'a noté The Forward, certain·es créateur·ices ne connaissaient pas les origines de la chanson et pensaient qu'il s'agissait simplement d'une reprise de la chanson "Rich Girl" de Gwen Stefani. (En réalité, "Rich Girl", sortie en 2004, est une reprise d'un titre de 1993 portant le même nom. Et l'original, bien sûr, est un hommage à la chanson de la comédie musicale Fidler). Certain·es savaient que la chanson était tirée de la comédie musicale, mais n'avaient aucune idée de sa signification culturelle. 
Publicité
Mais ce genre de cliché n'est pas nouveau, même sur TikTok : l'antisémitisme prospère sur la plateforme depuis des années. Une étude récente a montré que les remarques antisémites et les théories négationnistes constituaient plus d'un cinquième des TikToks d'extrême droite publiés entre février et mai 2020. Des mois plus tard, en juillet 2020, TikTok a retiré près d'une centaine d'autres vidéos qui utilisaient une chanson offensante sur l'Holocauste
"Avant de faire mon "coming out", si l'on peut dire, en tant que juif sur mon TikTok, et donc avant que les gens ne le sachent, je recevais des réponses presque toutes positives", confiait un TikToker de confession juive à Kalhan Rosenblatt de NBC en septembre. "Et maintenant, sur chaque TikTok que j'ai fait depuis cette vidéo, il y a des commentaires antisémites, quel que soit le contenu. "Pour tenter de se réapproprier la musique de Fiddler, les créateur·ices juif·ves partagent leurs vidéos et accumulent des dizaines de milliers de likes. Dans quelques TikToks populaires, on voit des utilisateur·ices aborder leurs préoccupations concernant la tendance. Dans d'autres, ils demandent simplement aux utilisateur·ices d'interagir avec leurs vidéos afin de les faire passer en "tête" de la tendance. Mais pour la majorité des vidéos, ce sont simplement des représentations joyeuses de créateur·ices juif·ves que l'on voit danser, chanter en playback, et même de préparer des cupcakes - ce qui est probablement la meilleure tendance associée à ce son si vous voulez notre avis.

More from Living