Toujours là pour toi : retour sur la scène du viol de la jeune Tully

Photo : Courtesy of Netflix.
Attention : de gros spoilers en perspective pour la série Toujours là pour toi de Netflix. Mais aussi, des descriptions explicites de violence sexuelle.
"Je pense que c'est le point le plus marquant de Tully : tout le monde pense qu'elle a tout sous contrôle et qu'elle est cool. Les garçons et les filles l'aiment bien. Vous pouvez donc facilement penser qu'elle va bien", a déclaré la star de Toujours là pour toi, Ali Skovbye, à Refinery29 au téléphone avant la première de la série. Mais celles et ceux qui ont vu Toujours là pour toi savent que Tallulah "Tully" Hart (joué par Skovbye à l'adolescence et Katherine Hiegel à l'âge adulte) est tout sauf "bien". Lors du premier épisode de la série, les spectat·eur·rice·s apprennent que la mère de Tully, Cloud (Beau Garrett), une femme célibataire toxicomane, est dangereusement négligente, "forçant Tully à être sa propre mère et à grandir par elle-même", comme l'a dit Skovbye.
Publicité
Puis arrive le deuxième épisode, qui change à jamais le monde déjà fragile de Tully. Tully est violée lors d'une fête de lycée dans les bois et laissée à terre par son agresseur, le sportif Pat Richmond (Michael Taylor). C'est une scène dévastatrice qui ne détourne pas le regard de la violence infligée à Tully, 14 ans ("Ce sont de très jeunes adolescentes", rappelle Skovbye aux téléspectat·eur·rice·s), suivant ainsi les traces intentionnelles des autres séries de Netflix, 13 Reasons Why et Grand Army.
Mais Toujours là pour toi - basé sur le roman du même nom anglais Firefly Lane de la série de Kristin Hannah en 2008 - n'est pas une série pour jeunes adolescent·e·s comme ses prédécesseurs. Il s'agit en réalité d'un drame sur l'amitié entre adultes, destiné aux mêmes personnes qui adorent This Is Us. Par le biais de Toujours là pour toi, Skovbye ouvre la conversation sur les violences sexuelles et la survie à un tout nouveau public. C'est le potentiel de cette conversation, explique Skovbye, qui l'a "attirée" vers le douloureux voyage de Tully Hart en premier lieu.
"Aussi complexe que cela puisse être d'aborder ce sujet plus difficile, je pense qu'il est aussi réellement important que nous continuions de le faire", a déclaré Skovbye, 18 ans. "Ce que cette histoire fait si bien, c'est montrer qu'on peut être populaire et être considéré comme 'cool', et quand même traverser quelque chose comme ça".
Toujours là pour toi s'est appuyée sur une coordinatrice d'intimité qui a veillé que Skovbye - qui avait 17 ans et était en dernière année de lycée pendant la production - se sente en sécurité et à l'aise pendant le tournage de la scène de viol. Skovbye a déclaré que la coordinatrice "pivot", Amanda Cutting, était comme sa "mère" sur le plateau, lui donnant du chocolat et du thé pour ces jours particulièrement difficiles. Cutting observait le tournage de la scène entière sur un moniteur "donc si quelque chose venait à se produire ou si quelque chose n'allait pas bien, elle intervenait", se rappelle Skovbye. La coordinatrice était également là comme moyen de soutien pour l'équipe, au cas où une personne serait affectée par le sujet.
Publicité
Photo : Coutesy of Netflix.
Ali Skovbye et Roan Curtis dans le rôle de Tully et Kate dans Toujours là pour toi.
"C'était honnêtement chorégraphié comme une séquence de danse", a poursuivi Skovbye. "Attentionné, prévenant" Michael Taylor, qui joue le rôle du violeur Pat Richmond, a suivi les étapes "très spécifiques, détaillées" en même temps que Skovbye. Comme on le voit dans l'épisode, Pat attire Tully, qui est ivre, dans les bois isolés. Tully déclare se sentir pas très bien et Pat la tire au sol et commence à l'embrasser. Pat finit par grimper sur Tully. Elle lui demande de ralentir, mais il ignore ses demandes et se plaint qu'elle est censée être une "fille cool". Pour finir, alors que Tully supplie Pat de s'arrêter, il la tient par les poignets et la viole. Quand Pat a fini, il blâme Tully pour son propre viol et la laisse là, recroquevillée sur le sol de la forêt, pour aller boire plus de bière. Tully ne commence à comprendre son expérience traumatisante que lorsqu'elle voit Kate (ici Roan Curtis) de retour dans leur rue commune de Firefly Lane plus tard dans la nuit.
"Chaque fois que les gens parlent d'agression sexuelle, c'est souvent du genre : Parlez-en à quelqu'un", a déclaré Sokovbye. "Bien que je sois d'accord pour dire que c'est très important, et que l'amitié de Tully avec Kate est en fin de compte ce qui l'aide à traverser cette épreuve, je pense, bien que vous disiez cela, que souvent les gens ne se sentent pas encore à l'aise de le faire… Le montrer à l'écran sur une plateforme aussi populaire que Netflix est vraiment utile et peut aider les gens à se sentir moins seuls s'ils ne se sentent toujours pas à l'aise d'en parler".
Publicité
L'épisode suivant offre une catharsis similaire. Si Tully commence à se rétablir en parlant de son agression, ce geste pacifiste n'est pas sa seule réponse. Au lieu de cela, ce qui est rare dans les récits de victimes à la télévision, Tully confronte directement (et physiquement) son violeur. Elle prévoit d'abord de déposer un produit épilatoire sur la tête de Pat. Mais lorsque le syndrome de stress post-traumatique immobilise Tully avant de se venger, elle monte dans la camionnette VW qu'elle a volée à sa mère et tente en larmes d'écraser Pat.
"C'était tellement génial à tourner. Je pense qu'aussi émouvant que cela puisse être, vous vous sentez très en colère après", a déclaré Sokovbye avec un regard d'empathie évidente. Bien que Sokovbye sache que de nombreuses victimes n'agissent pas sur cette colère envers leur violeur d'une manière aussi dangereuse, elle souligne qu'une fille aussi jeune que Tully "ne comprend pas les répercussions - que peut-il arriver si vous faites quelque chose comme ça" à son âge. Heureusement pour l'avenir de Tully, personne n'est gravement blessé. Elle peut donc être ainsi un avatar sans conséquence pour les téléspectat·eur·rice·s qui, chez elles·eux, travaillent encore sur leur propre traumatisme.
"Elle essaie d'être dure et de se dire : Si je me venge, tout ira bien", a poursuivi Sokovbye. "On la voit se débattre avec ça, et ce n'est pas toujours aussi facile".
Toujours là pour toi se penche sur les moments les plus difficiles de Tully pour le reste de sa vie. C'est pourquoi Sokovbye a quelques conseils très spécifiques pour tou·s·tes celles et ceux qui ont été témoins de l'histoire la plus délicate du drame de Netflix : "On ne sait jamais ce que quelqu'un traverse, alors soyez bienveillant et demandez. Posez des questions. Demandez s'ils vont bien". 
Si vous êtes vous-même concerné·e ou connaissez quelqu'un qui est victime de violences sexuelles, vous pouvez contacter la ligne d'assistance "Violences Femmes Info" au 3919 ou signaler votre situation en ligne.

More from TV