Les collants sont les pailles en plastique de la mode – Voici 7 options durables

Photo : Swedish Stockings
Pour passer l'hiver de manière confortable, les gambettes au chaud, il y a l'option plaid sur les jambes, certes. Mais les collants sont et resteront nos principaux alliés. Enfiler une paire de collant opaque noir le matin reste un geste réconfortant, mais celui-ci se solde malheureusement une fois sur trois par le désespoir de la découverte du trou ou d'une jambe filée. On le sait, les collants sont les vêtements qui ont une durée de vie extrêmement limitée.
 
Après des années où les gens branchés se sont gelés pendant l'hiver en jambes nues et en chaussettes de randonnée, la bonneterie est définitivement de retour sur le marché. Et cela compense pour ces années sauvages ; les collants ont été couverts de logos chez Fendi, Gucci et Saks Potts, repérés dans des nuances multi-couleurs et en dentelle sur les pavés de la fashion week, ou encore, portés dans des styles résilles sur les posts des influenceu·r·se·s. Même les collants blancs, autrefois réservées aux demoiselles d'honneur malchanceuses et aux costumes d'infirmières sexy, ont soudain retrouvé un air de modernité.
 
Mais il y a un hic, et pas seulement celui de l'ongle qui s'accroche au tissu. La mode conspire peut-être avec la météo pour nous dire qu'il est temps de remettre nos collants, mais notre anxiété environnementale croissante dit le contraire.
 
Les collants sont principalement fabriqués à partir de nylon, une fibre synthétique à base de plastique dérivée du charbon et du pétrole brut. Il n'est pas nécessaire d'en savoir beaucoup sur la science du climat pour savoir que nombreux de ces mots ne sont pas très bons. La production de nylon est assoiffée, gourmande en énergie et génère de l'oxyde nitreux - un gaz à effet de serre 300 fois plus puissant que le CO2. Cela prend au minimum 30 ans pour un collant de se décomposer, souvent plus longtemps, ce qui signifie que chaque paire de collants effilés que nous avons jetée à la poubelle est encore quelque part dans une décharge.
 
Si la durabilité des fibres synthétiques peut parfois être un argument en leur faveur, on ne peut pas dire que les collants sont faits pour durer. Plus de 103 000 kg de déchets de bonneterie sont produits chaque année dans le monde entier. Cette durée de vie obstinément linéaire - acheter, porter, déchirer, répéter - lui vaut la réputation de plastique à usage unique de l'industrie de la mode. Et nous savons tou·s·tes ce que nous pensons des pailles de nos jours.
 
Cela signifie-t-il que les jambes nues sont la seule option pour avoir bonne conscience ? Heureusement, non. Nous pouvons faire notre part pour prolonger nos collants en les lavant moins et en utilisant un sac de lavage comme Guppyfriend pour éviter tout effilage. Et pour savoir comment donner une nouvelle vie upcycled à ses collants lorsqu'il sont vraiment usés, TheGoodGoods nous donnent quelques conseils avisés !
Pendant ce temps, les marques, qu'elles soient nouvelles ou établies depuis longtemps, font le nécessaire pour fabriquer des collants de manière plus durable. Voici sept des meilleures marques de collants plus écolo.