Quelles IST peut-on contracter lors du sexe oral (et comment s’en protéger) ?

Photographed by Nicolas Bloise.
Il ne fait aucun doute que l'éducation sexuelle en France laisse à désirer, mais il existe une règle du sexe sans risque (SSR) que tout le monde ou presque connaît : toujours utiliser un préservatif.
Tout le monde sait que les préservatifs réduisent considérablement le risque de transmission des IST et de grossesse lors des rapports sexuels avec pénétration, et nombreux sont ceux qui savent que les préservatifs rendent également les relations anales moins risquées. Mais qu'en est-il du sexe oral ?
Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), il est également essentiel de se protéger lors des relations sexuelles orales. Si l'éducation sexuelle largement axée sur la pénétration peut vous donner l'impression que vous pouvez vous passer de cette protection (après tout, personne ne tombe enceinte en faisant un cunni), il n'en reste pas moins que vous pouvez contracter une IST lors de la pratique du sexe oral.
Publicité
Il est difficile de savoir exactement à quel point il est risqué d'avoir des relations sexuelles orales sans protection, car pour de nombreuses personnes, il s'agit de préliminaires à des relations sexuelles avec pénétration, selon le CDC. Il est alors très difficile de savoir si une personne a contracté une IST lors du rapport sexuel oral, du rapport sexuel avec pénétration ou des deux. Quoi qu'il en soit, les médecins savent que de nombreuses IST se propagent lors de rapports sexuels oraux, notamment : la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l'herpès, le HPV (papilliomavirus), le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) et la trichomonase.
En réalité, la pratique du sexe oral avec une personne dont le vagin, le pénis ou le rectum sont infectés peut entraîner la transmission d'une IST dans la gorge, comme la chlamydia, la gonorrhée, la syphilis, l'herpès ou le HPV, selon l'Association américaine pour la santé sexuelle. Avoir une gorge infectée peut ensuite entraîner la propagation de l'IST aux organes génitaux d'un autre partenaire. Les infections comme la chlamydia ou la gonorrhée ne présentent parfois aucun symptôme ou peuvent simplement provoquer un mal de gorge, selon le CDC. En revanche, la syphilis et l'herpès peuvent tous deux provoquer des ulcères ou des plaies sur les lèvres, la bouche, la gorge et la peau.
Il est également possible de transmettre une IST par voie orale si le partenaire qui a infecté les organes génitaux ne présente aucun symptôme. Il est donc essentiel pour vous et votre partenaire de passer un test de dépistage et de ne pas avoir de rapports sexuels avec une personne extérieure à votre couple, ou d'utiliser une protection.
Publicité
Comment se protéger lors de relations sexuelles bucco-génitales ? Vous vous souviendrez sûrement que le préservatif est synonyme de sexe sans risque. Mais les préservatifs ne sont efficaces que si vous avez une relation sexuelle avec une personne qui a un pénis. Cela exclut complètement les femmes qui ont des relations sexuelles orales avec des femmes, les hommes hétéros ou bisexuels qui pratiquent le sexe oral sur une vulve, et toute personne qui pratique l'anulingus (sexe oral sur l'anus). La triste réalité est que personne ne vous explique comment pratiquer le sexe oral sans risque sur la vulve.
Alors, on va vous le dire : utilisez une digue dentaire ! Selon le CDC, les digues dentaires sont de minces carrés de latex ou de polyuréthane pouvant être posés sur la vulve ou l'anus afin de créer une barrière lors du sexe oral. Elles sont souvent vendues dans le même rayon que les préservatifs, mais si vous ne trouvez pas de digue dentaire, il est facile d'en fabriquer une. Il suffit de prendre un préservatif, de couper le bout et la base, puis de découper un côté. Il devrait vous rester un carré de latex. (Conseil de pro : les préservatifs ordinaires peuvent avoir un peu trop le goût du plastique, alors pensez à utiliser un préservatif ou un lubrifiant aromatisés).
Même si mettre une nappe de latex sur les parties génitales de votre dulciné·e peut ne pas crier le sexe, il est important d'éviter la propagation des IST. En outre, l'utilisation de digues dentaires peut se révéler très excitante. "Certains pensent que l'utilisation du latex peut interférer avec le plaisir, mais ce n'est tout simplement pas le cas", explique Nicole Williams, gynécologue à Chicago, à Refinery29. "L'application d'un lubrifiant sur la partie qui fait face aux organes génitaux peut augmenter sensiblement l'effet de plaisir du sexe oral avec une digue".

More from Sex & Relationships