5 conseils pour décrocher le job après un entretien

Difficile de ne pas se laisser intimider par un entretien téléphonique. Dans ces conditions, impossible de décrypter le langage corporel ou les micro-expressions de votre interlocuteur, alors comment savoir comment se comporter ? Mais une fois cet entretien passé, ne croyez pas être au bout de vos peines. C’est même là que les choses sérieuses commencent. Après un entretien téléphonique — ou n’importe quel type d’entretien d’ailleurs — il est dans votre intérêt d’envoyer un e-mail (ou une note) de remerciement. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, celle-ci permet d’indiquer votre intérêt pour le poste et permet de créer des liens avec la personne en charge du recrutement.
Publicité
Pour connaître la marche à suivre après un entretien, on a discuté avec Cynthia Pong, coach carrière spécialisée dans le conseil des femmes des minorités ethnoculturelles chez Embrace Change . Elle nous a détaillé les meilleures façons de donner suite à un entretien téléphonique et passer à la phase suivante du processus de recrutement.

1. Toujours envoyer une note de remerciement.

Pour Pong, ceci est une évidence : il est important d'envoyer une note de remerciement à chaque étape du recrutement. Elle insiste sur l’importance de remercier la personne d’avoir pris le temps de vous rencontrer, que ce soit pour 15 minutes ou toute une après-midi. Bien que ce ne soit pas obligatoire, Pong explique que tout le monde devrait prendre l’habitude d’envoyer ce type d'e-mails.

2. Parler des étapes suivantes.

Selon Pong, il est important de mentionner dans votre note de remerciement qu’il vous tarde de discuter plus en détail de votre candidature. Il faut alors mentionner la prochaine applicable à votre situation. « Si vous venez de passer un entretien téléphonique, c’est le bon moment pour exprimer votre volonté de discuter en personne, » explique Pong. Elle ajoute qu’à chaque étape du recrutement, il est important de mentionner que vous avez apprécié la conversation et d’exprimer votre enthousiasme pour le poste.

3. Mentionner une chose que vous avez trouvé intéressante.

Un bon conseil : revenir sur une info intéressante que le recruteur vous a donné durant l’entretien (voilà pourquoi il est important de prendre des notes si vous en avez la possibilité). Vous avez envie de communiquer à l’équipe de recrutement que vous êtes la candidate idéale pour le job, mais plutôt que de trop le répéter — ce qui peut vite devenir lourd — essayez de revenir sur une chose que la personne a mentionné durant l’entretien. « Par exemple, vous pouvez dire quelque chose dans les lignes de : “J’ai beaucoup apprécié notre conversation sur votre philosophie du travail, ” explique Pong. « Cela permet de montrer que vous avez été attentive. ».
Publicité

4. Ne pas envoyer un mail plein de banalités.

Alors oui, peut-être qu’ils permettent de gagner du temps, mais les e-mails tout prêts qu'on peut trouver en ligne ne sont pas exactement efficaces pour ce qui est de décrocher un job. Même si vous êtes fan de ces modèles d’e-mail, prenez le temps de personnaliser votre message afin qu’il corresponde au poste et à la personne qui vous a fait passer l’entretien. Même si vous rencontrez différentes personnes à chaque étape du processus de recrutement, Pong recommande d'effectuer quelques changements. « Si vous envoyez la même note de remerciement à chaque fois, cela peut laisser penser que le message n’est pas authentique, » explique Pong, ajoutant que même si le destinataire est différent, il est possible que l'équipe de recrutement partage vos e-mails entre-eux.

5. Ne pas aller trop vite.

On est tous très occupé, mais assurez-vous de prendre le temps de rédiger et de relire votre e-mail. Il est préférable de rédiger au calme, sans distractions autour de vous. « Récemment, une cliente a mal orthographié le nom d’une personne dans la note de remerciement, par manque de temps, » raconte Pong. Elle recommande vivement de tout vérifier deux fois (au moins) pour s’assurer que cela ne vous arrive pas. La recherche d’emploi peut être stressante, alors autant ne pas vous causer plus d’anxiété en envoyant un e-mail bourré de coquilles et/ou de fautes. Prenez le temps de le lire, de le relire. Le mot d'ordre ici c'est vérifier. Comme toujours, assurez-vous de bien orthographier le nom de vos interlocuteurs (ou de l’entreprise) et vérifiez que votre message ne soit pas trop générique, ou peu pertinent.
Enfin, Pong nous dit qu’il est important de se souvenir que pour la prise de décision, on a tendance à se laisser guider par nos émotions — qu’on l’admette ou non. Alors évitons de mettre le doute dans l'esprit du recruteur avec de petites erreurs. Après tout, comme nous le dit Pong, une chose aussi simple qu'une note de remerciement ne devrait pas vous disqualifier du job de vos rêves.
Publicité

More from Work & Money