Faut-il arrêter les produits laitiers ?

Photographed by Kate Anglestein.
Récemment, je brunchais avec des ami-e-s quand j'ai entendu l’un d’entre eux demander à notre serveur de s'assurer que son omelette était sans produits laitiers. Elle pense que le lait et le fromage contribuent à son acné, m'a-t-elle confié.
Ce n'est pas la première fois qu’un-e ami-e m’avoue qu’il ou elle ne mange plus de produits laitiers - et ce ne sera certainement pas la dernière. Les produits laitiers sont le nouveau gluten. Beaucoup de personnes affirment être allergiques ou intolérantes. Sans ces derniers, leur teint est lumineux, leurs maux d'estomac disparaissent et elles ont plus d'énergie.
Vu que les avantages semblaient convaincants, j'ai décidé d'approfondir le sujet pour déterminer si l'abandon des produits laitiers vaut vraiment la peine.
Publicité
Pour résumer : nous n’avons toujours pas la réponse.
Il y a des avantages et des inconvénients à manger des aliments tels que le lait, le fromage et le yaourt, explique Kristin Kirkpatrick, diététicienne et directrice des services de nutrition du bien-être au Cleveland Clinic Wellness & Preventive Medicine. "Les informations sont vraiment mitigées", dit-elle. "Beaucoup d'organisations examinent les études réalisées et affirment que les produits laitiers ne sont ni bons ni mauvais, parce que les données sont à 50/50".
Nous avons demandé à des experts comme Kirkpatrick de nous aider à peser le pour et le contre des produits laitiers. Si vous voulez connaître l'avenir de votre relation avec les plateaux de fromage, je vous invite à continuer votre lecture !

Pour : les produits laitier sont plein de vitamines dont le corps a besoin

"Le lait offre un peu de tout ce dont votre corps a besoin", dit Amy Shapiro, nutritionniste pour Daily Harvest. "Il est riche en vitamine D, en calcium, en vitamines B et en potassium, des nutriments qui fournissent de l'énergie, équilibrent les hormones, préviennent les carences en vitamines et bien plus encore".
Cela dit, vous pouvez obtenir toutes ces vitamines et tous ces minéraux ailleurs, dans des substituts du lait ou des aliments. Vous voulez du calcium ? Mangez du tofu ou des légumes verts comme le brocoli et le chou. Du potassium ? Des bananes, des avocats et des épinards. Des vitamines B ? Optez pour le poisson, les amandes, le riz brun et les lentilles. C'est donc une bonne nouvelle pour les personnes qui ont des problèmes de ventre ou de peau à cause des produits laitiers - ou pour celles qui veulent simplement réduire leur consommation pour des raisons environnementales ou éthiques.
Publicité

Contre : les produits laitiers pourraient être inflammatoires

La science et les experts sont partagés sur la question de savoir si les produits laitiers provoquent ou non une inflammation, note Kirkpatrick. Il faudrait davantage de recherches pour en être sûr. Un article publié dans la revue Critical Reviews in Food Science and Nutrition a révélé que les produits laitiers semblaient être anti-inflammatoires pour certaines personnes, en particulier celles atteintes de syndrome métabolique (groupe de plusieurs troubles physiologiques et biochimiques comme l'hypertension artérielle et l'hyperglycémie). Cependant, il a été démontré que le lait était inflammatoire chez les personnes allergiques au lait de vache.  
Cela prend donc tout son sens. Si vous êtes allergique au lactose (le sucre du lait) ou à la caséine (une protéine du lait) vous aurez probablement des problèmes digestifs après avoir mangé des produits laitiers, explique Kirkpatrick. Ces types d'intolérances au lait sont influencés par la génétique et une étude du Cornell University a montré que les personnes qui avaient la capacité de digérer le lait provenaient pour la plupart d'endroits où les vaches laitières pouvaient être "élevées de manière saine et rentable".
"Il en résulte que les climats rudes et les maladies dangereuses ont un impact négatif sur l'élevage laitier et limitent géographiquement la disponibilité du lait, et que les humains se sont physiologiquement adaptés à cela", a expliqué le biologiste évolutionniste Paul Sherman, professeur de neurobiologie et de comportement à Cornell, dans le Cornell Chronicle.

Pour : les produits laitiers peuvent être bons pour le cœur et les os

Publicité
Les boissons comme le lait sont associées à un risque réduit ou neutre de diabète de type 2 et à un risque réduit de maladie cardiaque, selon une revue de plusieurs études publiées dans Food & Nutritions Research. Cela s'explique en partie par le fait que l'on pense souvent que les aliments pauvres en graisses et riches en calcium font baisser la tension artérielle. À noter tout de même que certains des auteurs des études ont préalablement reçu des fonds d'organisations laitières. 
Une autre étude publiée dans le British Journal of Nutrition a révélé que les produits laitiers fermentés comme le yaourt - qui contiennent des probiotiques, c'est-à-dire des bactéries bénéfiques pour la santé - étaient associés à un risque moindre de maladie coronarienne. Toutefois, les produits laitiers non fermentés étaient, quand à eux, associés à un risque plus élevé.
La recherche a aussi établi un lien entre les produits laitiers et l'amélioration de la santé des os. Cela est dû en partie aux nutriments contenus dans les produits laitiers, que vous connaissez maintenant : calcium, phosphore, protéines. Ils contribuent tous à la santé des os, selon International Osteoporosis Foundation.

Contre : les produits laitiers peuvent provoquer de l'acné

Kirkpatrick note que si vous avez une sensibilité, les produits laitiers peuvent provoquer de l'acné. Mais ils ne sont pas forcément les coupables. Il y a d'autres causes comme le stress, l'environnement et les contacts avec le visage. "Ce n'est jamais que les produits laitiers qui provoquent des éruptions", a déclaré Jeannette Graf à Refinery29. La peau de chacun - tout comme son alimentation - est différente, mais certaines études ont montré que les produits laitiers peuvent provoquer des éruptions chez certaines personnes.
Publicité

Mais alors, dois-je arrêter les produits laitiers ? 

En fin de compte, Kirkpatrick affirme que l'abandon du lait, du fromage et des glaces est une décision individuelle. "En tant que diététicienne, je ne suis pas convaincue que les produits laitiers soient le démon dont nous devons nous éloigner", note-t-elle. En d'autres termes, si vous ne rencontrez aucun problème lorsque vous en mangez, il n'y a aucune raison médicale d'arrêter.
Mais si vous avez des ballonnements, de la diarrhée ou de l'acné après en avoir consommé, vous devriez peut-être examiner de plus près votre rapport avec ce groupe d'aliments. Cela peut impliquer de l'éliminer de votre alimentation pendant quelques semaines pour voir comment vous vous sentez, ou faire un test de sensibilité alimentaire chez votre médecin.
"Le mieux serait d’évaluer la quantité de produits laitiers que vous consommez quotidiennement, leur qualité (crus, nourris à l'herbe, locaux, durables), comment vous vous sentez après les avoir consommés, quels sont vos objectifs en matière de santé (avez-vous un taux de cholestérol élevé ou une pression artérielle élevée), puis de décider si vous devez les supprimer complètement ou peut-être simplement limiter votre consommation", explique M. Shapiro. "Voyez comment vous vous sentez, notez vos objectifs et voyez ensuite ce qui fonctionne le mieux pour vous".

More from Wellness