Too Hot To Handle : un candidat a presque découvert le plus grand secret de l’émission

Photo: courtesy of Netflix.
Une question se posait aux producteurs de la saison 2 de Too Hot to Handle (Séduction haute tension) : "Comment faire mieux que la première saison ?". C'est ce mystère, raconte la productrice executive Amelia Brown à Refinery29, qui a été évoqué lors des réunions de pré-production. L'émission de téléréalité a connu une première saison explosive sur Netflix au printemps dernier, lançant un nouveau groupe d'influenceur·euses Instagram et servant de bouée de sauvetage à la culture pop pour de nombreuses·x téléspectateur·ices au début de la pandémie. Lorsque Netflix a commandé une deuxième saison, les esprits derrière l'émission de téléréalité savaient qu'ils devaient redoubler d'efforts pour recréer la magie de la saison précédente - mais avec l'obstacle supplémentaire que le monde entier connaissait toutes les ficelles. 
Publicité
"Il nous faut des personnes sociables, qui aiment flirter. Mais [ces personnes] ne vont évidemment pas se dire que l'émission n°1 qu'elles ont envie de faire est une émission où [une animatrice IA] Lana leur annonce qu'elles ne peuvent rien faire [de sexuel]", explique Brown. 
L'équipe de production a trouvé une solution : le stratagème d'une fausse émission intitulée Parties in Paradise pour attirer les membres du casting. "Nous ne sommes jamais entrés dans les détails de l’émission. Ce qu'on a dit c'est : "Vous allez faire la fête dans le monde entier. Vous embarquerez sur un bateau et vous sauterez d'île en île. La personne la plus fêtarde remportera en quelque sorte le prix", se souvient Brown. Bien que la production n'ait pas dit aux participants - ou aux "contributeurs" comme Brown les appelle - ce qu'ils allaient gagner, les producteurs ont engagé le comédien Jeff Dye comme animateur pour répondre à toute question sur Parties in Paradise
Pourtant, une star a bien failli découvrir le pot aux roses. 
"Marvin Anthony a commencé à avoir des doutes, il s'est dit : 'Attendez une minute, qu'est-ce qui se passe ici ?', raconte Brown en riant. Puis le mannequin français s'est rendu à Turks et Caicos, où la saison 2 de Too Hot to Handle a été tournée, et a remarqué que tout le monde portait des T-shirts Parties in Paradise. Il s'est alors dit : "Ça doit bien être une émission. Ils ont des T-shirts", poursuit Brown. "On s'est dit : 'D'accord, super. On va garder les T-shirts".
Publicité
Melinda Melrose and Marvin Anthony in Too Hot to Handle.
Si l'instinct de méfiance de Marvin Anthony est remarquable, les téléspectateur·ices ne doivent pas s'étonner que le reste de ses co-stars se soit laissé prendre au piège de la production. Parties in Paradise était tout à fait crédible à la même époque l'année dernière. De multiples publications - dont ScreenRant et The Sun - ont publié des articles annonçant l'émission et ses efforts de casting en juin 2020. La société de relations publiques d'une star de Love Island a publié une annonce de casting. Un"initié" a déclaré aux tabloïds à l'époque : "Le projet est au centre de plusieurs enchères entre les chaînes, mais il va finir par être diffusé dans le monde entier - c'est énorme".  
"Quand les gens pensent que d'autres personnes veulent quelque chose, alors ils sont intéressés", explique Brown avec pragmatisme. "On s'est dit qu’on allait utiliser cette très vieille analogie commerciale pour attirer davantage de monde".
Les bonnes personnes ont été appâtées, et des célibataires sexy ont commencé à affluer pour faire la fête au paradis l'automne dernier. Comme les téléspectateur·ices le voient dans la première de la saison 2 de Too Hot, le casting adhère immédiatement au prétendu thème de l'occasion et a soif de rencontres. Des couples naissants et des rivalités romantiques se forment rapidement, et de nombreux membres du casting se préparent à passer au lit avec leurs charmant·es co-stars avant la fin de la nuit. Puis, Lana, la rabat-joie de service, apparaît et gâche tout le plaisir. Tout le monde est dévasté. Pour les téléspectateur·ices, le passage de Parties in Paradise à Too Hot to handle est brutal et impitoyable. Dans les coulisses, la transition n'a pas été aussi rapide. 
Publicité
"Non, non, il faut faire re-signer tout le monde pour la nouvelle émission. Pour des raisons juridiques", prévient Brown. "Ils ont été engagés pour une série, puis on leur demande de bien vouloir rester. Mais heureusement, pour la deuxième saison, l'émission a été tellement fabuleuse et tellement bien accueillie [l'année dernière] qu'au fond d'eux-mêmes, ils se sont dit : "Bon, je suis presque sûr que c'était un très bon programme. Donc je pense que ça vaut la peine [pour moi]". 
Too Hot to Handle a été très bénéfique pour ses premiers participants. Chloe Vietch a profité de sa célébrité de la saison 1 pour avoir la chance de participer à la saison 2 de The Circle. Francesca Farago est devenue un personnage incontournable des tabloïds avec 5,4 millions de followers Instagram. Harry Jowsey est apparu dans le clip Zoey 101 de Jamie Lynn Spears, qui a fait la une des journaux et qui a été visionné plus de 2 millions de fois.
Comme tous·tes celles et ceux qui ont vu la saison 2 le savent, la série a bien continué. Tous les membres du casting ont marché dans les pas de Veitch, Farago et Jowsey et sont restés sous l'œil attentif de Lana dans leur quête des 100 000 dollars. Aujourd'hui, Brown s'interroge sur le sort de Parties in Paradise. "C'est étrangement une conversation que nous avons eue avec notre équipe de développement. On s'est dit : " On devrait peut-être la faire cette émission", dit-elle. "Ce serait vraiment sympa à faire, ça c'est sûr".