Le jeu de la dame critique la réalité de la sphère des échecs

PHoto: Courtesy of netflix.
Netflix aime les bons thrillers psychologiques, et la nouvelle série Le jeu de la dame est le complément parfait à son large catalogue de réalisations qui vous garderont en haleine jusqu'à la fin. La série suit le parcours d'une femme dans le monde des échecs professionnels, dominé par les hommes, alimenté par une obsession de réussite et presque entravé par sa consommation constante de drogues. Bien que son intrigue parle des réalités de l'époque, le drame en question n'est pas nécessairement basé sur une histoire vraie ; ce n'est qu'un examen très précis de cette période.
Anya Taylor-Joy joue le rôle de Beth Harmon, une jeune femme douée qui développe un amour pour le jeu d'échecs alors qu'elle vit dans un orphelinat. Après avoir été adoptée par un couple désuni, les talents de Beth aux échecs commencent à se développer de façon exponentielle ; elle bat des champions locaux, des légendes nationales, et peut même participer à des compétitions internationales. Le sport est pris avec elle - une femme, vainqueur de la saison des grands maîtres d'échecs ? Du jamais vu ! Mais même si notre héroïne est motivée par ses victoires sur l'échiquier, la dépendance de Beth à la drogue et à l'alcool ainsi que son anxiété croissante quant à sa visibilité en tant que star des échecs menacent de ruiner tout ce pour quoi elle a travaillé si dur.
Publicité
La série Netflix est une adaptation du roman éponyme de Walter Tevis de 1983, probablement inspiré par la propre expérience de l'auteur dans ce sport. Tevis était lui-même un passionné d'échecs, apprenant ce jeu compliqué alors qu'il n'avait que sept ans et devenant un "joueur de classe C". Même si son rang n'est pas exactement celui d'un grand joueur - la classe C est assez basse dans la hiérarchie des échecs - il ne fait aucun doute que Tevis a probablement rencontré sa part d'adversaires comme Beth pendant ses matchs.
L'un de ces adversaires ou légendes des échecs qui pourrait avoir inspiré Le jeu de la dame (ou The Queen's Gambit en anglais) est Bobby Fischer. Comme Beth, le jeune Fischer a rapidement gravi les échelons tout au long des années 50 et au début des années 60, battant des joueurs chevronnés match après match pour devenir le plus jeune grand-maître du monde de l'époque. Malheureusement, l'ascension rapide de Fischer vers la gloire du monde des échecs s'est accompagnée d'une paranoïa de plus en plus apparente, qui n'a fait que s'accentuer après qu'il eut dû renoncer à son célèbre titre de champion du monde en 1975.
Cet événement a marqué le début de la fin de la carrière du joueur d'échecs dans ce sport. Fischer a ensuite disparu du devant de la scène pendant près de 20 ans, ne réapparaissant que pour jouer dans un match controversé en Yougoslavie qui l'a conduit à fuir les États-Unis pour vivre à l'étranger. Il est décédé en 2008.
Le jeu de la dame est peut-être une œuvre de fiction, mais il a été fortement influencé par la nature hyper-compétitive des échecs qui a souvent poussé même les joueurs les plus doués à bout. Beth est à la fois une protagoniste intrigante et une malheureuse victime du jeu.

More from TV