L’anatomie du clitoris (enfin) expliquée

S'il existait un GPS pour nous conduire tout droit au clitoris, nous serions tou·tes probablement bien plus heureu·ses·x. Le fait est que de nombreuses personnes ignorent où se trouve cet organe dédié au plaisir, et beaucoup d'entre nous n'osent pas demander leur chemin. Il n'y a pourtant aucune honte à ne pas savoir où se trouve le clitoris, parce que ce n'est pas aussi simple qu'il y paraît.
Nous savons que le clitoris est un organe érogène qui joue un rôle important dans la fonction sexuelle, selon l'Encyclopedia Brittanica. Alors, pourquoi est-il si difficile de mettre le doigt dessus ? "Parce que les gens manquent d'éducation", affirme Patti Britton, sexologue clinique. Un déficit à mettre en corrélation avec un rapport relatif à l’éducation à la sexualité du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et hommes qui révélait en juin 2017 que "les jeunes et en particulier les filles de 13 ans ne savent pas comment représenter leur sexe, alors qu’elles sont 53 % à savoir représenter le sexe masculin et une fille de 15 ans sur quatre ne sait pas qu’elle a un clitoris".
Publicité
Il faut dire que jusqu'en 2017, le clitoris était le grand oublié des manuels de SVT. Jusqu’alors, les ouvrages se contentaient de représenter le clitoris par un point, un gland, voire de l'occulter complètement (alors que cet organe peut mesurer jusqu’à dix centimètres). Pas étonnant donc, qu'on soit encore un peu perdu dans notre quête du clitoris.
Lorsqu'une personne cherche le clitoris, elle essaie généralement de voir ou de sentir une protubérance en forme de perle ou de "bouton" au sommet de la vulve, explique le Dr Britton. Il s’agit du gland clitoridien, qui n'est en fait que la partie émergée de l'iceberg, explique-t-elle. Le gland clitoridien est la seule manifestation externe du clitoris, mais même lui n'est pas toujours visible à l'œil nu. "À moins qu'une personne ne soit stimulée, cette petite perle peut être rétractée, cachée, dfficilement perceptible du doigt ou de la langue", dit-elle. Ainsi, selon son anatomie, une personne peut finir par "partir à la chasse à la perle", puis se décourager lorsqu'elle ne la trouve pas.
Le clitoris est en fait une "vaste structure interne", explique le Dr Britton. Sous la vulve, se trouvent les "piliers" du clitoris, ou "crus clitoris", qui forment un bréchet. Et à l'extrémité de ce bréchet se trouve le gland clitoridien, qui est la petite partie parfois visible. Selon le Dr Britton, le moyen le plus simple de bien comprendre à quoi ressemble la partie interne du clitoris est de regarder un modèle en 3D. La chercheuse indépendante Odile Fillod, a par exemple modélisé en 3D un clitoris à taille réelle, le proposant ensuite en accès libre sur Internet. Certains artistes ont même créé des modèles du clitoris imprimés en 3D assez cool.
Publicité
En plus de tous ces éléments internes, une structure externe pourrait gêner le gland du clitoris : le capuchon du clitoris, selon le Dr Britton. Ce capuchon est un peu comme le "prépuce" du clitoris et recouvre le gland clitoridien. Lorsqu'une personne dotée d'un vagin est excitée, le capuchon clitoridien se rétracte généralement complètement, mais ce n'est pas toujours le cas, car l'anatomie de chaque personne est différente, explique-t-elle. Il est parfois nécessaire de repousser physiquement le capuchon pour stimuler le gland clitoridien, ou d'appliquer davantage de pression pour ressentir de l'excitation, ajoute-t-elle.
Vous voulez donc trouver votre clitoris ? Le Dr Britton suggère d'essayer un exercice de visualisation des parties génitales, qui n'est pas aussi clinique qu'il n'y paraît. Asseyez-vous devant un miroir, ou placez un miroir devant votre vagin, afin de pouvoir vous détendre et de voir ce qui se passe dans cette zone, suggère-t-elle. Vous pouvez même utiliser une petite lampe pour éclairer votre vagin et améliorer la visibilité.
Pour vous orienter, le gland clitoridien devrait se situer à 12 heures, et votre ouverture vaginale à 6 heures. Si vous souhaitez stimuler votre clitoris, caressez doucement le dessus, là où se trouve votre gland clitoridien, dans un mouvement circulaire. "Votre clitoris, ainsi que les autres parties excitées, devraient alors gonfler, ce qui le rendra bien plus visible", précise-t-elle. Si vous ne remarquez toujours rien, le Dr Britton suggère d'expérimenter avec un vibromasseur et de regarder ce qui se passe lorsque vous êtes excité·e. Et si vous ne parvenez pas à voir votre clitoris, mais que vous ressentez des sensations agréables autour de cette zone, alors bingo : vous l'avez probablement trouvé.
En fin de compte, que votre clitoris soit visible ou non n'a aucune importance, ce n’est donc pas la peine de vous sentir frustré·e si vous ne le voyez pas. "Certaines personnes ont de gros clitoris, alors que pour d'autres, seule une infime partie est visible, pas plus grosse qu'une lentille", conclut le Dr Britton. Le fait est que si vous êtes intrigué·e vous ne devez pas avoir peur d'explorer pour connaître enfin le clitoris sur le bout des doigts - ça vaut le clito !

More from Sex & Relationships