Sexe : voilà pourquoi on a plus envie au printemps

Photo : Lula Hyers.
Question sexe, chaque saison présente ses avantages. En hiver, les températures fraîches nous offrent la parfaite excuse pour rester à l'intérieur et se faire des câlins sous la couette. En automne, les occasions de faire de belles balades romantiques dans les feuillages ne manquent pas. L'été, il fait chaud, on en profite pour se dénuder, et de se retrouver durant les longues nuits torrides. Mais si l’on en croit certains experts, la période la plus chaude de l'année, c'est le printemps. Les températures se réchauffent, la nature se réveille, et avec elle notre libido.
Il y a quelques facteurs qui rendent cette période de l'année particulièrement sensuelle. "Le temps est le catalyseur", explique Danielle Forshee, psychologue et thérapeute spécialisée dans le mariage, la famille et les relations de couple. Depuis l'équinoxe de printemps, les jours s'allongent. Une plus grande exposition à la lumière du soleil augmente notre production de sérotonine, un neurotransmetteur qui stimule l'humeur. Et les gens heureux ont tendance à avoir une libido plus active.
Publicité
Le beau temps nous incite également à sortir, (on devra attendre encore un peu pour ça), à nouer des relations sociales et à rencontrer de nouveaux partenaires potentiels. Il nous encourage également à nous débarrasser des couches encombrantes qu'on s'est coltiné tout l'hiver et à dévoiler doucement nos corps.
"Les gens sortent de leurs humeurs casanières, et ils troquent leurs gros pulls et leurs vêtements confortables contre d'autres options, disons, plus suggestives", explique Forshee. "Le corps est plus exposé. En tant qu'humains, nous percevons ces changements, et nous cherchons alors à nous accoupler". 
Il y a également quelque chose de primaire dans l'éveil soudain de notre désir à cette période de l'année. Les oiseaux s'accouplent au printemps. Les loutres aussi. Et les pulsions biologiques de l'humain — y compris le désir sexuel — sont également influencées par les saisons, comme l'indique une étude de 2013. "Avec l'arrivée du printemps et la fin de l'hiver, les animaux qui hibernent sortent à nouveau dans le monde à la recherche de nourriture et, dans certains cas, de partenaires", note la National Wildlife Federation. En d'autres termes : on oublie le canapé et on sort faire de nouvelles rencontres.
Holly Richmond, psychologue somatique et sexologue certifiée, confirme que ses patient·es semblent particulièrement intéressé·es par une relation au printemps. "Ils sont en quête de renouveau", dit-elle. "Ils se demandent comment avoir une meilleure vie sentimentale. Ils ont peut-être vécu une rupture difficile pendant la saison hivernale, et ont pris les mois de janvier et février pour se reposer, et maintenant, ils sont prêts à se remettre en selle". 
Bien entendu, ce réveil de la libido se fait surtout sentir dans les régions où l'on observe un véritable changement de saison, explique Richmond. Et quelle que soit la région du monde où vous vivez, à l'ère du coronavirus, des mesures de confinement et de distanciation sociale, cette euphorie printanière devra attendre qu'on puisse enfin sortir librement de chez nous et nous approcher les un·es des autres. En attendant, comme l'a si joliment écrit le ministère de la Santé de New York dans un tweet, à l'heure actuelle, "votre partenaire sexuel le plus sûr, c’est vous". 
Les températures commencent déjà à monter, et le processus est en marche. Plus de soleil entraîne plus de sérotonine, ce qui (une fois que nous serons autorisé·es à sortir) va mener à plus de sociabilisation, plus de peau dénudée, plus de tension sexuelle. Mais en attendant, on vous fait confiance pour trouver de nouveaux moyen de flirter en restant chez soi.

More from Wellness