L’impact psychologique de la perte de cheveux dont personne ne parle

photographed by Brayden Olson; modeled by Emily Cross.
Au moins deux fois par jour, je me surprends à scruter la tête de complets inconnus dans le métro, faisant une fixation sur l’épaisseur de leurs cheveux et leur implantation capillaire. Depuis que j’ai commencé à perdre mes cheveux par poignées, il y a de cela près de 5 ans (à cause d’un changement de pilule contraceptive), j’ai développé une obsession des cheveux épais.
La perte de cheveux est un vrai fléau. Tout particulièrement si vous êtes une femme jeune. Alors oui, ce ne sont « que » des cheveux, et ce n’est pas très grave en comparaison à d’autres problèmes de santé plus importants, mais la chute de cheveux n’est pas qu’une question esthétique, cela a un réal impact sur votre santé mentale.
Publicité
« Les cheveux sont un miroir de la santé », explique Maryanne Senna, docteure en dermatologie et instructrice à la Harvard Medical School spécialisée dans la perte de cheveux. D’un point de vue évolutionniste, avoir des cheveux longs et épais est un signe de jeunesse et de bonne forme physique, explique-t-elle. Même si les cheveux ne sont pas l’unique indicateur de santé, en perdant ses cheveux, on peut également avoir l’impression de perdre son identité.
Selon la cause et l’intensité de la perte, cette expérience peut être choquante, confie le Dr. Senna. Si la chute de cheveux est importante et que l’on perd ses cheveux par poignées sans vraiment savoir pourquoi, cela peut être traumatisant. Les personnes perdant leurs cheveux sur une longue période de temps peuvent se sentir frustrées. « L’aspect imprévisible, le manque de contrôle et le fait de ne pas connaitre la cause peut être source de colère et d’anxiété pour les patients », explique-t-elle.
Contrairement à d’autres problèmes de santé, qui ne sont pas forcément visibles, les personnes perdant leurs cheveux se voient forcées « de parler de leur problème, les rendant ainsi plus vulnérables. Celles d’entre nous qui n’en souffrent pas ont tendance à oublier que la chute de cheveux à un impact sur l’estime de soi, la désirabilité et la jeunesse. »

Je suis quotidiennement confrontée à la réalité de ces patientes. Bien qu’elle ne soit pas mortelle, je peux vous dire que la perte de cheveux est dévastatrice.

Maryanne Senna, dermatologue et instructrice à l'Harvard Medical School
On remarque également que la chute de cheveux n’est pas suffisamment prise au sérieux. En conséquence, de nombreuses personnes ne pensent pas à consulter à ce sujet. Pour certaines personnes, consulter son docteur pour une question de chute de cheveux peut leur donner l’impression d’être superficielles. On pense, c’est juste des cheveux, c’est une question cosmétique. Mais est-ce réellement le cas ? », interroge-t-elle. La perte de cheveux est souvent liée à un problème médical, comme un dérèglement de la thyroïde ou une maladie auto-immune, il est donc important de la prendre au sérieux et d’en parler à son médecin si vous remarquez un changement ou un problème.
En raison de l’aspect isolant de la perte de cheveux, nombreux sont ceux qui se tournent vers internet pour trouver des réponses. On ne manque pas d’y trouver de nombreux mais inutiles shampoings et suppléments qui prétendent guérir la chute de cheveux. « On ne sait souvent pas quoi choisir, s’il faut suivre un traitement ou non, ou s’il est utile de consulter un médecin, » explique le Dr. Senna. Cette désinformation peut contribuer au stress de certaines personnes, dit-t-elle.
Si vous souffrez de chute de cheveux, il peut être utile de trouver un dermatologue spécialisé dans le domaine afin de trouver l’origine du problème et qu’il vous propose des solutions adaptées. De plus, si vous souffrez d’alopécie areata, une forme auto-immune de perte de cheveux non-cicatricielle, il existe des groupes de soutien (comme par exemple Bien vivre la pelade et Pour parler de pelade). Et surtout, ne sous-estimez pas votre perte de cheveux. « Je suis quotidiennement confrontée à la réalité de ces patientes. Bien qu’elle ne soit pas mortelle, je peux vous dire que la perte de cheveux est dévastatrice. »
Publicité

More from Wellness