La triste vérité derrière la vidéo virale dans La disparue du Cecil Hotel

Photo : Damian Dovarganes/AP/Shutterstock.
Avertissement : Cet article contient des spoilers pour le documentaire Scène du crime : La disparue du Cecil Hotel.
Le 13 février 2013, la police de Los Angeles a rendu publique la dernière séquence vidéo connue d'Elisa Lam. L'étudiante canadienne de 21 ans avait disparu durant son séjour en solo au Cecil Hotel dans le centre de Los Angeles. Après des semaines de recherche d'indices en vain, les autorités ont diffusé la courte vidéo de Lam entrant et sortant finalement de l'ascenseur de l'hôtel dans l'espoir qu'elle conduirait à des réponses. La nouvelle anthologie Netflix de la série Scène de crime : La disparue du Cecil Hotel se penche sur la terrible histoire qui se cache derrière la vidéo, destinée à aider à retrouver une personne disparue. Au lieu de cela, elle est devenue le prototype de la vidéo virale.
Publicité
Le clip d'un peu moins de quatre minutes était, pour les théoriciens d'internet, comme une version de la vidéo de The Ring dans la vraie vie. Les gens ont visionné les images de l'ascenseur encore et encore à la recherche d'indices sur ce qui aurait pu se passer : Pourquoi l'ascenseur ne monte-t-il pas une fois qu'elle a appuyé sur les boutons ? Y a-t-il quelqu'un qui tient la porte ? Est-ce pour cela que Lam semble agir de façon si incohérente ?
Ces détectives virtuels ont transmis la vidéo suspecte à leurs amis en ligne. La vidéo originale a été visionnée un peu moins de 29 millions de fois au moment de la publication, et probablement plus maintenant que la série Netflix est en ligne. La vidéo a également été diffusée en Chine, où elle a été visionnée trois millions de fois et a suscité plus de 40 000 commentaires au cours des dix premiers jours, selon Medium's Matter. Des téléspectateurs enthousiastes ont partagé leurs théories à propos de la séquence sur YouTube et Reddit. Ils ont analysé son Tumblr à la recherche d'indices sur son identité et sur l'endroit où elle aurait pu aller. Le slogan de sa page était une citation de Chuck Palahniuk, auteur de Fight Club : "You re always haunted by the idea you're wasting your life" (Vous êtes toujours hanté par l'idée que vous gâchez votre vie). Un autre indice possible ?
Internet a contribué à éveiller l'intérêt, puis l'obsession, pour l'affaire Lam. "Il donne aux gens le sentiment de participer réellement à cette enquête", avait déclaré Kim Cooper, un historien de la criminalité de Los Angeles, à Vice en 2015. Contrairement aux affaires précédentes, YouTube a permis aux gens de continuer à revenir sur les images. Cela les a amenés à faire des suppositions folles, notamment sur le fait que la police de Los Angeles aurait retouché la vidéo avant sa diffusion. D'autres jurent avoir vu un pied dans la vidéo, un indice qu'elle n'aurait pas été seule dans ce que nous apprendrons plus tard comme étant probablement ses derniers moments de vie.
Publicité
Les discussions entourant la vidéo ont ajouté un aspect intrigant qui a transformé une vraie femme en un personnage de thriller. Une théorie a même mis en évidence les similitudes entre la disparition de Lam et le film Dark Water de 2005 dans lequel un ascenseur et un réservoir d'eau jouent des rôles clés. D'autres ont suggéré que des événements surnaturels avaient lieu au Cecil, qui avait alors changé de nom pour devenir l'auberge de jeunesse Stay On Main. Pourtant, le lieu était facile à repérer puisqu'il est connu comme "l'hôtel le plus hanté de L.A." grâce à sa longue et bizarre histoire de suicides, de meurtres et de clientèle de tueurs en série. (Robert "Le traqueur de la nuit" Ramirez y aurait séjourné au plus fort de sa frénésie meurtrière).
Si les intentions de ces personnes étaient bonnes, leur ferveur a encore amplifié le caractère sensationnel de la disparition de Lam - et la réputation sinistre de l'hôtel. Elle a également conduit au harcèlement de ceux que les conspirateurs en ligne considéraient comme des suspects possibles, notamment Pablo Camilo, un chanteur de death metal qui se fait appeler Morbid. Les images ne sont plus des preuves, mais une légende. Une histoire d'horreur réelle qui a inspiré American Horror Story. Un mystère similaire à la quête de réponses de Serial dans le meurtre de Hae Min Lee, qui a également été exacerbé par des détectives amateurs.
En fin de compte, comme l'a souligné Vanity Fair, la diffusion du clip n'a pas aidé la police à trouver Lam, celle-ci l'a juste "inondée de pistes sans issue, de fausses observations et d'indices inutiles" de la part de ceux qui ne faisaient que jouer aux enquêteurs. La vidéo a contribué à brouiller la recherche de Lam, mais a également conduit à la déshumanisation - et, pire encore, à salir la mémoire - de la jeune femme, qui, le 19 février 2013, a été retrouvée morte dans le réservoir d'eau de l'hôtel, une zone interdite aux clients. Sa mort a été déclarée accidentelle, mais beaucoup ont choisi d'ignorer cette explication dans l'espoir d'en trouver une qui leur convienne.
Publicité
Face aux nombreux facteurs inexpliqués de la mort de Lam, ces personnes ont eu du mal à lâcher l'affaire. Pour sa part, la série Netflix du réalisateur Joe Berlinger (Ted Bundy : Autoportrait d'un tueur) ne définit pas Lam par son meurtre, donnant ainsi un aperçu de qui était cette jeune femme. La série documentaire ne laisse rien au hasard, examinant même les théories les plus farfelues pour aider à atténuer la célèbre et macabre réputation de l'affaire. En fin de compte, la série arrive à une conclusion bien plus rationnelle qui sera probablement encore contestée par certain·e·s.
À la fin de l'année dernière, les images de l'ascenseur ont refait surface sur TikTok. Une grande partie du contexte entourant la diffusion de la vidéo d'Elisa Lam est peut-être perdue, mais les émotions qui ont alimenté ces premières recherches en ligne demeurent. "Une mort qui me laisse perplexe", peut-on lire dans la légende TikTok. Le clip comprend des images de la vidéo originale de l'ascenseur et n'offre aucune nouvelle preuve, mais a été partagé 16,9 milles fois.
Elisa Lam est morte, mais, huit ans plus tard, Internet tente de maintenir son dossier en vie. C'est peut-être le rare point positif de cette vidéo qui est devenu virale. Il y a encore beaucoup de gens qui croient que Lam mérite la justice que les images promettaient autrefois. Ce que la série documentaire Netflix prouve, c'est que le cas d'Elisa Lam doit être résolu.

More from TV