La saison du cuffing s’annonce encore plus intense avec le Covid

Photographed by Savana Ogburn.
La saison du cuffing est officiellement ouverte ! Vous savez, c'est cette période de l'année durant laquelle les célibataires s'empressent de se mettre en couple, motivé·es par l'espoir de trouver un partenaire pour leur tenir compagnie durant les rudes mois d'hiver. Mais cette année, la saison du cuffing et la pandémie de Covid-19 vont converger - et la pression pour mettre le grappin sur un·e partenaire de confinement avant que le froid (et la seconde vague de Covid) arrivent se fait sentir.
Au début de la pandémie, on avait tendance à s'en tenir à des rencontres virtuelles. Mais quand le printemps s'est transformé en été et que la panique intense liée à la crise du Covid-19 a commencé à se relaxer, les gens ont commencé à s'orienter vers des dates en extérieur "à un 1m de distance", comme des promenades ou des pique-niques, explique Damona Hoffman, coach en rencontres et animatrice du podcast "Dates & Mates". Maintenant, avec l'arrivée de l'hiver, ces rencontres en personne vont être plus difficiles à organiser. Et Damona Hoffman nous indique avoir constaté que les gens enchaînent un maximum de dates, à la recherche de la personne contre qui ils auront envie de se blottir - au moins jusqu'au printemps.
Publicité
Personnellement, c'est quelque chose que je comprends. Après dix mois d'un 2020 d'une rare intensité, je suis prête à sauter tête la première dans les bras de n'importe quel partenaire de câlins (ou presque). Mais Hoffman suggère de faire preuve d'un minimum de prudence. Réfléchissez à la question de savoir si vous appréciez réellement la personne que vous envisagez de "coffrer" pour l'hiver, ou si vous le faites simplement parce que vous avez trop peur de passer un autre potentiel confinement totalement isolé·e, suggère-t-elle.
Dans ce dernier cas, êtes-vous prêt·e à supporter une personne que vous trouvez "bof" pendant des mois simplement pour avoir quelqu'un avec qui baiser et regarder Love Actually ? Si la réponse est un franc oui, alors foncez ! Assurez-vous simplement de garder les yeux grands ouverts et de bien fixer vos règles de base.
"Il est impératif de faire preuve d'honnêteté quant à vos attentes", prévient Hoffman. "Oui, il y a des gens qui cherchent simplement à faire des rencontres pour la saison du cuffing, et il n'y a rien de mal à ça - l'appel de la chair se fait sentir et il n'y a pas de mal à se faire du bien. Mais il est important de faire preuve de considération pour les sentiments de l'autre, et de ne pas briser leurs rêves ni leur coeur". C'est pourquoi il peut être judicieux d'énoncer d'emblée ce que vous recherchez et d'en discuter si vous avez l'impression que vos sentiments (ou ceux de votre partenaire) sont en train d'évoluer. 
Publicité
"Si vous savez déjà quelles qualités vous recherchez chez un partenaire, vous pouvez les filtrer sur toutes les applications de rencontre", suggère Hoffman.
En ce qui concerne les questions de santé, si vous décidez de faire entrer un·e nouve·au·lle chéri·e dans votre vie, vous devez discuter de son niveau d'exposition et établir des règles concernant les relations avec les autres. Ce n'est pas seulement en raison des IST ou de la jalousie, mais aussi parce que plus de contacts avec de nouveaux partenaires signifie plus de risques de contracter le coronavirus.
Et si vous êtes impatient·e de dénicher une personne avec qui passer les longs mois d'hiver, ne désespérez pas. Vous n'êtes pas seul·e, et vous trouverez la bonne personne le moment venu. Oui, se lancer dans une série de dates décevants, c'est nul, surtout en ce moment. Mais ce n'est pas une raison pour revoir vos exigences à la baisse ou pour vous contenter d'une personne qui ne vous traite pas comme il faut simplement parce que vous avez peur de passer un hiver solitaire en pleine pandémie. Ne baissez pas les bras, conseille Hoffman. 
"La véritable connexion se développe avec le temps", affirme-t-elle. "Je pense que le seul point positif de la pandémie est qu'elle nous force à ralentir et à être plus attentif·ve·s aux personnes que nous laissons entrer dans notre vie".

More from Wellness