Valeria : le nouveau “Sex & The City” caliente signé Netflix

Photo: Courtesy of Netflix.
Si vous tapez "Valeria Netflix" sur Twitter en ce moment, vous trouverez un véritable engouement pour cette toute nouvelle comédie espagnole et ses acteurs. Comme ce tweet, où quelqu'un prétend "regarder Valeria pour l'intrigue" et vous présente la soi-disant "intrigue" de Valeria : d'innombrables photos enflammées de la star/mannequin espagnol Maxi Iglesias. Et ce n'est pas le seul, un grand nombre de Tweet ont les mêmes références : des photos d'Iglesias à la plage ; des photos d'Iglesias dans le personnage de Victor, l'architecte sexy dans Valeria ; et même une photo d'Iglesias portant un sweat à capuche et se mordant le pouce.
Publicité
C'est un contenu profond, euh, captivant - mais, croyez-nous, il y a une part de vérité derrière cette plaisanterie sur les réseaux sociaux. Une fois qu'on commence à regarder Valeria, il est difficile de détourner le regard du magnétisme hors normes d'Iglesias qui tente de séduire l'héroïne de la série éponyme, l'auteure mariée Valeria (Diana Gómez). Cependant, Valeria ne se repose pas simplement sur le sex-appeal d'un homme sauvagement séduisant. Au contraire, la série s'intéresse à la vie sexuelle de tous ses personnages, créant ainsi l'une des productions Netflix la plus chaude du moment.
Après deux mois de confinement, sans voir personne pour de nombreux célibataires, Valeria ne pouvait pas sortir à un meilleur moment.
Valeria suit le modèle de Sex and The City avec quelques différences importantes (les deux histoires ont été initialement écrites pour une série de romans). Comme pour le classique de HBO, Valeria parle d'une écrivaine en difficulté. Mais à la place de Carrie Bradshaw, le drame tourne autour de Valeria, une madrilène approchant la trentaine qui réalise peu à peu à quel point ses six ans de mariage ne la comblent pas. Le groupe de Valeria est composé de ses trois meilleures amies : Lola l'effrontée (Silma López), Carmen la sainte-nitouche (Paula Malia) et Nerea la queer (Teresa Riott). En termes de Sex and the City, ce sont respectivement les Samantha (Kim Cattrall), Charlotte (Kristin Davis) et Miranda (Cynthia Nixon) du groupe.
Puisque le personnage principal dans Valeria se nomme Valeria, il serait facile pour la série Netflix de mettre au second plan les amies de Valeria - et leur propre parcours sexuel. Mais, bien au contraire. Lola a les rapports sexuels les plus intenses de la série, car elle se retrouve dans une situation délicate avec un beau gosse marié et un crétin complet, Sergio (Aitor Luna). Si l'exhibitionnisme extrême est votre truc, Sergio fait jouir Lola au milieu d'une place publique (et peuplée de monde) à l'heure du déjeuner. Si le semi-exhibitionnisme vous excite, le couple s'amuse passionnément dans la cabine de contrôle du lieu de travail de Lola. C'est un moment si sexy qu'une femme âgée est scandalisée d'entendre Lola et Sergio malgré ses écouteurs - et continue pour autant d'écouter.
Publicité
La première fois que nous rencontrons Sergio, son nez est dans le derrière de Lola, dans une forme enore indéfinie de sexe oral. Carmen et Nerea ne sont pas en reste non plus, car la première se déshabille si vite pour son premier rapport sexuel avec son copain qu'il est comiquement choqué par sa rapidité. Pour Nerea, sa soif de vivre pleinement son homosexualité est l'une des histoires les plus importantes dans Valeria (et ajoute un peu de sexe queer torride en plus).
Ensuite, il y a Valeria elle-même, qui se retrouve au milieu d'un triangle amoureux entre son mari Adrián (Ibrahim Al Shami J.) et son crush Victor. À travers les relations de Valeria, la comédie aborde les aspects les plus frustrants du sexe, du sentiment d'être délaissé·e sexuellement à la maladresse d'un partenaire finissant en 20 secondes pile. Et en étant honnête sur les difficultés du sexe, la tension sexuelle semble de suite plus intense. Le flirt par texto de Valeria avec Victor est palpitant et leur alchimie en personne est électrique, même quand tout le monde est habillé. Puis, quand l'inévitable scène sexuelle de Valeria et Victor arrive enfin, il n'y a plus de doute. Ils ne font pas que faire l'amour, mais ils baisent. Ce sont deux personnes qui ont désespérément envie l'une de l'autre, et cela se voit - de la table de la cuisine, à un mur de couloir, à la douche.
La série capture non seulement les mécanismes du sexe, mais aussi l'acuité du désir qui rend le sexe si alléchant au départ. On ne doute jamais de l'envie que ressentent les personnages de Valeria pour leurs partenaires sexuels. Et comme beaucoup d'entre nous recherchent désespérément leur propre intimité, Valeria est à deux doigts de vous procurer les sensations fortes que vous désirez.

More from TV